Dominique Ardente Cité

A Liège, le festival Les Heures InD remettaient le couvert ce week-end avec, samedi soir, une jolie affiche qui a tenu toutes ses promesses. On y a vu notamment Dominique A et les Tindersticks.

Liège, Ardente Cité! C’est à la Caserne Fonck que les organisateurs des Ardentes ont à nouveau eu la bonne idée d’accueillir l’automne par le festival Les Heures InD, qui, comme son nom l’indique, fait la part belle aux artistes indé… au sens large. Rock, rap, chanson française, on mélange les genres, ça fait une meilleure tambouille. Les deux années précédentes, Anna Calvi, Midlake, 1995 ou encore BRNS nous y avaient été présentés. Cette année, le rappeur repenti Orelsan a fait le plein vendredi et Bertrand Burgalat et Cold Specks termineront les festivités. Entre les deux, samedi, l’affiche accueillait notamment Lescop, Tindersticks et Dominique A.

De Lescop, on ne connaissait qu’un titre, ‘La Forêt’, qui avait une fâcheuse tendance à s’accrocher à la mémoire. De ce qu’on a pu en voir à Liège, on ne retiendra de Lescop que cette chanson, ‘La Forêt’, qui a définitivement une fâcheuse tendance à s’accrocher à la mémoire. C’est peu, mais c’est aussi déjà beaucoup. Pour le reste, on attendra la sortie de l’album (qui arrive à grands pas) pour juger si on peut placer le bonhomme quelque part entre Darc et Daho.

O Liège. Un entracte plus tard, et c’est au tour des gentlemen anglais de Tindersticks de prendre la scène. Vingt ans de musique entre soul blanche et bande son de films, dont le dernier album (« The Something Rain ») est un des meilleurs crus. Tindersticks, valeur sûre, mais risque aussi de valeur trop calme et contemplative à cette heure de la soirée. C’est en tout cas ce qu’on redoute après le premier titre. Mais nenni, car ces gens ont l’élégance qui colle aux guitares. En bref, les Tindersticks, et leur meneur Stuart Staples, sont les George Clooney du rock indé. Ils nous emmènent dans leur monde feutré à pas de velours, le sourire en coin, avec classe et décontraction. Et le concert ne fera que gagner en intensité et en maîtrise avec ça et là quelques moments de pure génie, tel le récent ‘Show Me Everything’. La classe à tout point de vue. « What else? »

Enfin, tête d’affiche de la soirée, Dominique A. Tout le monde aime Dominique A. Ça n’a pas toujours été le cas, mais aujourd’hui, l’homme a trouvé sa place au centre de la chanson française qui ne tache pas. Et mène sa barque à sa guise. Ce qui nous a donné au printemps un disque vert, « Vers les lueurs », agrémenté d’arrangements d’instruments à vent qui ne trouvent point place sur scène. Du coup, le son est plus direct, plus sec et chaud. Et ce n’est pas pour nous déplaire. De l’autre côté du prisme, le père Ané ressort les boucles électro frigides qui garnissaient son précédent (et excellent) « La Musique ». C’est donc quelque part entre ces deux aspects sonores (et ces deux albums) que le concert se déroulera. Sauf pour ‘Le Courage des oiseaux‘ qui intégrera les deux éléments avec la facilité des chansons qui durent et ‘L’Horizon’ qui survolera tout ça en fin de set dans une montée de bruit blanc qui achèvera de nous convaincre. Mr A aura également commencé le concert par un titre inédit qui devrait voir le jour prochainement sous forme de EP. Et a terminé sur ‘Par les lueurs’, sans qu’on y trouve quoique ce soit à y dire. Bon, ben voilà. Respect, tout simplement.

DIDIER ZACHARIE

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

1 commentaire

  1. Phil

    7 octobre 2012 à 22 h 19 min

    Cher Monsieur Zacharie, l’album de Lescop est sorti depuis ce lundi 1er octobre. Lescop est déjà venus 2 fois en Belgique. Une fois aux nuits et le mercredi aux francos. Son album est pas mal du tout. Quant à Dominique, son dernier album ressort ce lundi avec 5 inédits.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>