Les news inutiles de la semaine #3

Au menu cette semaine, Axl is back (ou presque); Rod Stewart n’est jamais vraiment parti, lui; The National étalent Mitt Romney; Nick et Kylie remettent ça; apprenez l’anglais avec Bob Marley; et Madonna… Oh, Madonna!

Voilà, ça s’est passé. Vingt et un ans après la sortie de « Use Your Illusion I & II », Axl Rose, la quintessence même de la rock star, la seule personne à pouvoir rivaliser avec JCVD dans l’auto-congratulation improvisée, le seul!, l’unique!, Axl donc, est revenu en cette journée historique du 24 octobre 2012 parmi nous, pauvres pécheurs, via un plateau de télévision et… Ben, rien. Doux comme un agneau, l’Axl. A faire sa promo comme un gentil toutou. Limite mal à l’aise, à se cacher derrière des tonnes de mascara et de fond de teint, le chapeau bas, le visage rouge bouffi et les dents bien blanches et neuves. Pour dire, on le soupçonne même d’être devenu chauve, avec son foulard sur la tronche en plus de son chapeau… Parlez d’une déchéance! (Il fait même le coup des tickets de concert planqués sous les sièges des spectateurs! C’est dire si Axl est resté coincé dans les années Reagan!)



Non, un peï qui a tout compris à la promo, c’est Rod Stewart. Que vend-t-il, le Rod? Un bouquin. Une autobiographie, comme ça se fait de nos jours dans le milieu, histoire de payer une bonne retraite à ces braves musiciens rebelles. Bref, le Rod, qui a, lui, des choses à raconter, nous donne comme teaser de son livre: « La coke, je la prenais de façon anale »… Précisions: « On achetait des capsules contre le rhume à la pharmacie et on remplaçait le contenu par de la cocaïne et on prenait ça de façon anale. Le corps humain étant cette chose merveilleuse, la coke se dissolvait sans effort dans le système ». Entre autres anecdotes sucrées-salées, Rod the Mod nous explique aussi que Jimi Hendrix en avait une plus grosse que lui et que non!, il n’a jamais subi de lavage gastrique après avoir satisfait oralement un groupe de marins dans un bar gay de San Diego. Cela tient de la légende urbaine fomentée par son attaché de presse, Môssieur, des calomnies! Rien de plus! Quoiqu’il en soit, un livre à mettre sous le sapin.

Pour plus d’anecdotes de Rod

Après la littérature, parlons politique. Enfin, politique… Mitt Romney, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a eu la fausse bonne idée d’utiliser le ‘Fake Empire’ de The National dans un clip promo. Sans permission. Ce qui n’a pas plu au groupe, quelque peu démocrate sur les bords, comme il l’explique à Mitt: « La chanson que vous avez utilisé a été écrite au sujet des mêmes politiques d’escroquerie arriérées que Romney propose. (…) Toutes les personnes impliquées dans la création de la musique que vous utilisez vont voter pour Obama ». Pan, dans les dents! Le clip en question a été supprimé du net sur le champ. (Cette histoire est d’autant plus stupide que Lana Del Rey s’était cassé le train pour lui en faire un, de clip, au vieux Romney!).

Lire la réponse complète de The National à Mitt Romney

Interlude. Kylie Minogue et Nick Cave ont réenregistré leur improbable tube de 1996 ‘Where The Wild Roses Grow’ en version acoustiquement vôtre. C’est une fois de plus fort réussi, et c’est par ici que ça se passe.

Comment apprend-on l’anglais de nos jours? Grâce à Bob Marley. C’est ce qu’indique une étude du Kaplan International College, dont c’est le boulot d’enseigner l’anglais aux gens. Selon cette étude, écouter de la musique anglo-saxonne permet de mieux accrocher à la langue (vraiment?!). Et ils seraient 14% parmi les étudiants à favoriser Bob Marley comme professeur d’anglais, citant des titres comme ‘One Love’, ‘Stir it Up’ ou ‘No Woman No Cry’. La chose intéressante ici, est que Bob chantait surtout en argot jamaïcain et donc, quand il nous dit que « Sans femme, pas de larmes » (traduction acceptée par tous depuis des décennies, qui donne par ailleurs cette puissance universelle au texte du prophète), Bob chante en réalité « Non, femme, ne pleure pas ». Enfin, nous, ce qu’on en dit, hein… Au moins, les deuxième et troisième du classement, Michael Jackson et Madonna, chantent un parfait anglais-américain pour le plus grand nombre.

Tiens, Madonna justement, et puisqu’on en parle, a été élue « Artiste féminine ayant vendu le plus de singles en Grande Bretagne ». C’est l’Official Charts Company qui nous dit ça, et si c’est officiel, c’est à prendre au sérieux! La Madone a vendu 17,8 millions de singles en Grande Bretagne depuis son premier titre ‘Holliday’ en 1984. Mais qui achète ça?
Le top 5:
1. Madonna (17,8 millions)
2. Rihanna (11,4 millions)
3. Kylie Minogue (10,2 millions)
4. Whitney Houston (8,5 millions)
5. Lady Gaga (7,3 millions)

Le top 10, ici.

Enfin, pour terminer, The XX font le tour des télés. Ils étaient chez Jimmy Fallon samedi. Histoire de vous donner une idée de l’ambiance de feu qu’il y aura à la Lotto Arena d’Anvers le 21 novembre…

The XX, ‘Chained’ au Late Night With Jimmy Fallon.

C’est sûr, c’est un autre style qu’Axl… Le vrai Axl, pas le nouveau en pâte à modeler!

DIDIER ZACHARIE


commenter par facebook

1 commentaire

  1. Marcvds

    29 octobre 2012 à 14 h 15 min

    Je suis curieux de voir l’âge de ce journaliste!
    Petit journaliste, va te chercher tes photos d’il y a 20ans et on en rigolera surement plus que tes moqueries gratuites!

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>