Comment David Bowie a gardé le secret sur « The Next Day »

David Bowie a surpris tout le monde en annonçant la sortie d’un nouvel album, enregistré dans le plus grand secret. Ce que de nombreux observateurs tiennent pour un exploit, à l’heure où tout se tweete.

Après dix ans de silence, Bowie dévoilait le premier single «Where are we now?» le 8 janvier dernier. Une information qui a fait l’effet d’une bombe tant dans le milieu de la musique que sur les réseaux sociaux. À l’heure actuelle, pour tout savoir sur l’actualité d’un groupe ou d’un chanteur, il suffit de traquer leurs comptes Twitter, Facebook, Instagram ou autres. Pourtant, David Bowie a travaillé pendant deux ans sur ce nouvel album sans qu’aucune information ne filtre. Le 8 janvier, David Bowie annonce un nouvel album, The Next Day, et publie dans la foulée le premier single et son clip vidéo «Where are we now?» «Nous n’avions jamais vu ça avant, une vraie légende lâchant l’annonce, la musique, les photos, tout en un instant», explique Tim Ingham de Music Week au quotidien anglais The Guardian.

Pour le quotidien anglais, si Bowie a réussi ce tour de passe-passe c’est grâce à sa petite structure: pas de manager officiel, juste un business manager qui a commencé en tant que comptable du chanteur dans les années 80 et une assistante personnelle Corrine Schwab. «Elle travaille pour lui depuis le milieu des années 70», explique Paul Trynka, le biographe officiel du Thin White Duke. «Elle est complètement dévouée à Bowie. Il lui fait entièrement confiance», ajoute-t-il. «Cela veut dire que tu peux faire les choses en toute discrétion. Ce n’est pas une situation où 20 managers sont impliqués», explique une source proche du chanteur au Guardian. «Quand David vient en Angleterre, personne ne le sait. Il est très discret. Combien de photos de lui avez-vous vues en dix ans? On le voit uniquement quand il veut être vu

Le deal de Bowie avec sa maison de disque est lui aussi unique: il n’a pas de directeur artistique. Le président de Sony Music n’a été mis au courant de The Next Day qu’une fois l’album fini il y a un mois. Bowie l’invite alors à venir écouter les morceaux au studio. «Nous ne lui avons même pas donné de copie de l’album», explique le producteur, Tony Visconti. «Il a demandé ce qu’on allait faire pour la promo. David lui a répondu qu’il n’y aurait pas de campagne promo: ‘On va juste l’annoncer le 8 janvier. C’est tout’».

Le mot d’ordre de cet album était la discrétion absolue, explique Tony Visconti dans les colonnes du Guardian. Deux ans auparavant lorsque la paire commence à enregistrer les maquettes, une des personnes travaillant au studio lâche l’info à quelques médias locaux. Tony et David nient en bloc et décident de quitter le studio pour enregistrer au Magic Shop dans Soho. Là, ils font signer des contrats de confidentialité au personnel. Pourtant David Bowie est photographié près du studio et personne ne fait le lien. Il y a un an David Bowie demande à Robert Fripp de jouer sur l’album. Fripp tweete ensuite: «David Bowie m’a demandé de travailler sur son album mais je suis trop occupé». Et personne ne l’a pris au sérieux…

De son côté, Visconti a dû mentir à ses proches, fuyant les personnes qui lui demandaient des nouvelles du chanteur. Le matin du 9 janvier, le producteur peut enfin tweeter: «Soulagé de pouvoir parler du nouveau DB après deux ans de silence».

Au Guardian, Tony Visconti confie que The Next Day ne sera sûrement pas le dernier album de Bowie. «On a la matière pour un nouvel album. Et je sais qu’il veut continuer à enregistrer. Je ne sais pas quand mais je suis certain qu’il retournera en studio dans le courant de l’année».

Maïlys Charlier


commenter par facebook

1 commentaire

  1. zappy max

    14 janvier 2013 à 7 h 48 min

    comme coincidence, tout ce tapage sur un disque morne et dont la bande annonc e semble avoir été faite dans une catacombe ou qui sait meme par truquage digital ? La rédac du Soir, comme de bien entendu, est devenu âr hasard pur ou bien naturellement “sensible” à une bonne campagne de promotion faite subtilement pâr un bon agent de vente de sa disquaire ???

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>