Pitcho : bon pour le service !

 

Voilà, c’est dans la poche, Pitcho s’est offert son « album release concert » ! Au Palais des Beaux-Arts, excusez du peu ! Un concert sans prétentions, aux dires du principal concerné, mais pas sans qualités pour autant.

Rue Ravenstein, jeudi soir. Dehors, il fait un froid à congeler une famille d’ours polaires. Dedans, c’est tout de suite plus chaud : le rappeur est attendu et peut le vérifier – s’il en doutait encore – dès son apparition, sur le coup de 20h30. Le décor s’avère particulièrement sobre. Seules quelques belles lumières habillent la scène sur laquelle ont pris place trois musiciens. En fond sonore, la voix off d’un journaliste commente la conquête de la Lune.

 

Bassiste au centre, batteur d’un côté et claviériste de l’autre. Pitcho nous avait dit vouloir combiner les programmations dominant son album à des sonorités plus organiques. Vu comme ça, ça marche plutôt bien : les atmosphères se font tantôt soul et cuivrées, voire jazzy (« Crise de nègre » en version presque slow), tantôt denses et chargées quand l’électronique reprend quelque peu le dessus (« Après la pluie »).

Forcément, tout l’album y passe. Sans accroc… à deux faux départs près (les textes sont encore neufs, finalement), ce qui n’entame en rien le plaisir de ce public qui aurait pu être plus large (la salle M est à moitié pleine). Tout l’album donc, agrémenté de quelques « vieilleries », reçues avec le bruit qu’on imagine quand les vieilleries en question s’intitulent « District 1030 » (« La Belgique, pour moi, ce n’est pas les frites ou la bière – je ne bois pas d’alcool -, c’est Schaerbeek », dit-il), ou encore « Ma part du ghetto », en rappel, avec son comparse Aral. Pitcho, sourire aux lèvres et cœur sur la main est de fait ici et là épaulé par quelques camarades : Aral, donc, pour « #RDVAF » par exemple, Osséant et sa voix soul sur « Le jour où » et, en clôture, un trio de danseurs sur le très remuant « Ambiance électrique ».

 

Verdict ? Pas besoin de revoir la copie : moyennant quelques lectures supplémentaires, Monsieur Pitcho est bon pour le service !

Didier Stiers

Prochain rdv : le 26 janvier au Beursschouwburg dans le cadre du projet Brussel Helpt, destiné à aider les sdf. Avec e.a. Tom Barman, Stijn, De Fanfaar...

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>