Les news inutiles de la semaine #15

Cette semaine, vous saurez tout tout tout sur le retour de My Bloody Valentine; on prend des nouvelles de la santé de Morrissey; Peter Hook raconte ses premières fois; et on se penche sur 2013 avec La Femme.

Voilà, ça s’est donc passé dans la nuit de samedi à dimanche. Plus fort qu’Axl avec « Chinese Democracy », My Bloody Valentine est de retour vingt-trois ans après son dernier album « Loveless », qui avait placé le shoegazing en haut et gras de la carte indie. C’est peu dire que la presse spécialisée est sur les nerfs (leur faire ça un dimanche, en plus!). Petit résumé des faits et revue de presse :

- A la fin des années 80, My Bloody Valentine est pas loin d’être le Velvet Underground de sa génération. Ils ont inventé le shoegazing (distorsion à fond les ballons sur pop mélodique) et définissent alors le rock indé. Sauf que leur leader, Kevin Shields, est du genre perfectionniste de type pénible. Après un premier « Isn’t Anything » (1988), il met deux ans à sortir la suite. Résultat : le label Creation est au bord de la faillite et doit vendre près de la moitié de ses parts à la multinationale Sony (à ce sujet, on vous conseille le documentaire UpsideDown : The Creation Records Story) ; et le disque, « Loveless », devient quasi instantanément un classique indé. Les 90′s partent de là. Et puis… Plus rien.

- Courant novembre: Kevin Shields annonce au NME que le nouvel album est quasi fini. Stupeur et incrédulité.

- 21 décembre 2012 : le nouvel album est terminé. Stupeur sans crédulité.

- 26 janvier : My Bloody Valentine donne un concert à Londres qu’il débute avec un nouveau titre. Shields annonce au public que le nouvel album pourrait sortir d’ici deux, trois jours. Stupeur et… Certains, n’y croyant qu’à moitié, préfèrent ironiser. D’autres, de peur de vivre une trop forte déception, jettent les armes avant la bataille.

-2 février : annonce discrète dans la journée. Ce serait pour ce soir. Minuit : bingo ! L’album est disponible à l’achat, et sur YouTube dans la foulée. Le site crashe tellement il est acculé.

- 3 février : le petit peuple indé apprend la nouvelle en se levant la tête dans les vapes. Quelques premières réactions tombent. Qui hésitent entre petite déception et soulagement. Les Inrocks : « On est fatalement déçu – même un chef d’œuvre n’aurait pas été suffisant pour satisfaire tous les fantasmes de l’attente, de l’absence – mais pourtant rassuré, électrifié même par cette obstination, cette vision bornée du rock, qui préfère désormais creuser son sous-sol qu’ouvrir des fenêtres ». Le Guardian: “Peut-être Kevin Shields voulait simplement faire de la belle musique. Ce que semble être mbv”

Que peut-on déjà en conclure? Rien. C’est bien trop tôt. Vingt piges d’attente, on va pas sceller l’affaire directement. Sauf peut-être qu’en moins d’un mois, 2013 nous a déjà pris par surprise en nous offrant deux retours inespérés (Bowie…) et excitants, et ce sans l’annonce formelle d’une maison de disques. Jusqu’ici tout va bien.

On fait un petit tour à Manchester. D’abord avec Peter Hook. Pendant que New Order se reforme sans lui (mais sort des disques sur lesquels il joue), Hooky écrit des livres. Le premier était sur la Haçienda (mythique club qui a vu s’épanouir la house et les folles soirées Madchester à la fin des 80′s), le deuxième, qui vient de sortir en français, a pour sujet Joy Division. Pas moins. A cette occasion, les Inrocks ont rencontré papa Hook pour une interview première fois. Première rencontre avec Ian Curtis? « C’est un peu flou… » Premier concert avec Joy Division? « ça s’est bien passé, il y a eu une grosse bagarre pendant le concert… » Première nuit à la Haçienda? « L’ouverture du club. Je ne savais pas encore qu’on l’avait financé… » La suite sur lesInrock.tv.

On reprend des nouvelles de Morrissey qui, dans un communiqué, nous explique que « les annonces de ma mort ont été grandement minimisées ». Ah oui! Il est comme ça le Mozzer, il aime remettre les pendules à l’heure. On le pensait atteint d’une infection à la vessie et d’un déni constant de la réalité, que nenni (enfin, pour l’infection à la vessie)! Selon ses propres termes, Morrissey a été hospitalisé pour une commotion (!), un ulcère perforé (!!) et l’oesophage de Barrett (!!!) qui l’ont forcé, bien malgré lui, à reporter une partie de sa tournée. Effectivement, dans ces conditions… Mais attention! Grand Seigneur, Morrissey est prêt à reprendre la route dès la semaine prochaine, et, ajoute-il, « s’il y a un tant soit peu de public dans la salle, je pourrais même mourir le sourire aux lèvres! ». Ce type est un poète!

Un peu plus à l’est, chez Gérard et Vladimir, quelques nouvelles nous sont parvenues des Pussy Riot. Nadezhda Tolokonnikova, alias Nadia, alias la brune assez canon, a été transférée à l’hôpital de la prison pour de sévères migraines qui pourraient s’avérer sérieuses, d’après le toubib de la prison. Devinette: à quelle activité s’adonne une jeune punk dans les geôles de Vladimir? Elle coud des uniformes militaires… On comprend que la reconversion peut donner un goût amer. Pendant ce temps, la vidéo de la « prière punk dans la cathédrale de Moscou » a été interdite en Russie. C‘est le Guardian qui raconte tout ça. Comment il disait, le gros Gégé déjà? « J’aime Poutine, la Russie et sa démocratie! ».

Dans un autre style… Vous vous demandez ce que vous allez porter en automne? Pas de panique, la collection masculine automne 2013 de Rag & Bones vous offre de quoi faire: fourrure, bonnet bleu sur costume années 20 et j’en passe: y a du choix et du branchouille! Vous allez m’dire: « On s’en tamponne! » Certes. Je répondrai que la bande originale de ce défilé a été concocté spécialement par Monsieur Yorke et son collègue Monsieur Godrich et qu’il n’en faut pas plus pour attiser la curiosité (n’est-ce pas?), et la lueur dans les yeux de s’éclairer. On ajoutera que c’est bien moins pompeux et pas loin d’être plus intéressant que ce qu’on connaît d’Atoms For Peace. En écoute sur le Facebook de Rag & Bones (avec les images, c’est mieux).

Puisqu’on parle de Monsieur Yorke. Penchons-nous sur son collègue dans Atoms For Peace, Flea, et son groupe populaire Red Hot Chili Peppers. Le nouveau truc des Red Hot, pour éviter le burnout… Pardons, on reprend: pour éviter le trop plein de rien dû à la monotonie de vendre 5 millions d’exemplaires de soupe en boîte tous les cinq ans… Les Red Hot, donc, ont décidé d’offrir tous les X temps un titre inédit à leurs fans via leur site web. Le dernier en date s’intitule ‘In Love Dying’, dure huit minutes et, toute proportion gardée, s’écoute gentiment avant de s’oublier tout aussi gentiment. Parlez d’une news inutile!

2013, année de La Femme. Après deux 4-titres autoproduits et irrésistibles, le combo français chic et pop passe à la vitesse supérieure avec un premier album qui sortira en avril via… Universal. Pas de panique, le premier extrait, le bien nommé ‘La Femme’, poursuit dans le sans-faute… Et on est déjà tout chose. Y a pas d’doute, 2013 va swinguer! Et en français encore bien!

Enfin, ce week-end, chez nos cousins américains, c’était SuperBowl. Et SuperBowl, c’est une affaire!… C’est autre chose que Standard-Anderlecht, si vous voyez c’que j’veux direLà-bas, en America, on va chercher des chanteurs pour égayer le bon peuple à la mi-temps. Un peu comme à Rome avec les arènes… Enfin presque. Bref, c’est Beyonce qui s’y est collée cette année. Et,… il faut juste voir ça une fois dans sa vie. Parce que là-bas, en America, c’est quand même pas tout à fait pareil qu’ici…

DIDIER ZACHARIE


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>