California Dreamin’ (1): San Francisco où êtes-vous?

La grenouille rockeuse du Phoenix Hotel. Photo Le Soir.

Jeudi midi, les 130 participants à la nouvelle randonnée moto de Classic 21, intitulée California Dreamin’, se sont envolés  non sans mal, en raison d’un ouragan qui a retardé l’avion faisant étape à Chicago, avant de l’empêcher d’atterrir, créant au passage une belle frayeur chez certains.

L’autre avion – via Washington celui-ci – est finalement arrivé en même temps et tout le monde, sain et sauf, a été réparti entre les hôtels Phoenix et le Red Coach Motor Lodge. Le premier, avec sa belle piscine, ses palmiers et sa grenouille-mascotte à la guitare, est typique des motels à un étage répartis dans la ville mais aussi culte. Le Phoenix a vu passer David Bowie, R.E.M., les Red Hot Chili Peppers, Pearl Jam… et les murs de disques vinyles de qualité prouvent qu’on est ici chez des gens sérieux.

On ne pouvait mieux commencer ce « rock’n’road trip » californien car Frisco pour les intimes est le berceau du mouvement hippie né, à l’hiver 66-67 sur les fondements établis par les aînés de la beat generation (Kerouac, Ginsberg, Burroughs en tête) et le psychédélisme du LSD. Le mouvement hippie s’est focalisé à l’angle des rues Haight et Ashbury où vivaient de nombreux étudiants. Le propos ? S’opposer par tous les moyens à la société de consommation, à toute forme d’autorité (notamment parentale) et à la guerre au Vietnam. Et prôner l’amour libre facilité par les nouveaux moyens de contraception. Le slogan ? Peace and Love. Cette contre-culture, au-delà des manifestations à Washington, se traduit à San Francisco, à l’été 1967, par un Summer Of Love très Flower Power. Bref : faites l’amour, pas la guerre et si possible avec des fleurs. Le Grateful Dead sera le groupe emblématique de ce mouvement qui put aussi compter sur le Jefferson Airplane.

De tout cela, on parlera demain, après avoir pris possession de nos bécanes et des Ford Mustang Cabriolet. Au programme : visite du Fillmore West et concert à Oakland de ce qui se fait de mieux en ce moment dans le genre rock psyché : The Mother Hips.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL, THIERRY COLJON

La carte

Afficher California Dreamin’ sur une carte plus grande

RIDGECREST to LAS VEGAS - Death Valley

Image 1 de 43

©Philippe BUISSIN / CLASSIC 21


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>