Saez, “c’est plus ce que c’était” non plus

Damien Saez en concert à l’AB en 2005

Sa tournée Messina à peine finie que voilà Damien Saez reparti pour un tour avec son dernier album, Miami. Le chanteur faisait le doublé à l’AB ces 23 et 24 avril.

« La Belgique, c’est plus ce que c’était », lance l’ancien petit prince du rock en début de concert. C’est qu’il a changé depuis « Jours étranges » et son public aussi. Les petites ados pré-pubères ont laissé la place aux hommes bagarreurs. Et la voix nasillarde de Damien Saez est méconnaissable. Pas toujours juste non plus. Tantôt il s’époumone façon Jacques Brel, tantôt il parle plutôt qu’il ne chante mimant un certain Gainsbourg. Du Gainsbarre encore quand il allume une cigarette sur scène défiant les vigiles de l’Ancienne Belgique. Le public l’imite, ravi.

« Cocaïne, pilules, putain, Miami, chattes, culs,… », voilà le genre de vocabulaire que nous sert le chanteur français ce mardi soir. Qu’elle s’appelle Betty, Marguerite, Marie ou Marilyn, Saez nous chante sans cesse la même rengaine. Quand il ne parle pas de ces filles-là, c’est de ce monde capitaliste où « tout a son prix puisque rien ne vaut rien ». De « Ma petite couturière », victime de la crise, à « J’accuse » et ses cartes bleues, en passant par « Fin des mondes » ou encore « Le Roi », Saez prêche la parole révolutionnaire tel un chef syndicaliste devant un parterre de manifestants.

Il faudra attendre la fin du concert pour voir la rage du trublion du rock français se calmer et laisser place à « Putains vous m’aurez plu », la touchante complainte d’un homme brisé par une rupture amoureuse. Pour ensuite nous quitter sur « Tu y crois », triste constatation de notre place sur Terre. En rappel, son « Ami de Liège », qui fait référence à la tuerie de la Place Saint-Lambert, nous fait inévitablement penser au Grand Jacques.

Certes, il ne fallait pas attendre de ce « fils de France » un quelconque optimisme. Il nous aura au moins offert un sourire sur les premières notes de « J’hallucine ».

Maïlys Charlier


commenter par facebook

18 commentaires

  1. Sébastien Leclercq

    24 avril 2013 à 17 h 26 min

    déjà à Dour en 2000, il se plaignait du public. A lui d’être à la hauteur du public, pas l’inverse

  2. beni B

    24 avril 2013 à 17 h 40 min

    Salut, juste pour préciser “Amis de liège” n’est en rien un clin d’oeil pour Brel. enfin je crois…..mais plutôt d’un massacre…….

  3. Modjo

    24 avril 2013 à 18 h 09 min

    Lol

  4. sken

    24 avril 2013 à 18 h 37 min

    Juste a titre informatif, saez portait du stone island hier, et c’était plus ou moins ce sweat

    http://www.stoneisland.com/item/store/STONE+ISLAND/tskay/AF375720/rr/1/cod10/39342686KQ/sts/STONEISLAND/areaid/

    Pas mal pour un anticapitaliste fustigeant la société de consommation

  5. Piro

    24 avril 2013 à 19 h 10 min

    “déjà à Dour en 2000, il se plaignait du public. A lui d’être à la hauteur du public, pas l’inverse”

    Pour ton info, Damien se met toujours mais alors toujours au niveau de son public et pour l’avoir vu plus d’une fois je peux t’assurer que c’est vrai, viens donc le voir en France au mans ou au zenith de paris et tu verras la dif ;)

  6. BtK

    24 avril 2013 à 19 h 53 min

    Si on aime pas Saez, son vocabulaire et son attitude, faut pas aller le voir en concert …
    “La Belgique c’est plus ce que c’était”, il l’a dit en rigolant pour qu’on bouge plus, on a bougé plus, et il a kiffé et nous aussi. C’était un très bon concert, et cette critique n’en est pas une.

  7. Le Soir

    24 avril 2013 à 19 h 58 min

    @beni B: tout à fait mais quand je parle de clin d’oeil à Brel, je fais avant tout référence à sa manière de chanter et à son champ lexical…très (trop?) semblable à notre Jacques national! ;-)
    Belle soirée,
    Maïlys

  8. Elodie

    24 avril 2013 à 20 h 11 min

    Je ne suis absolument pas d’accord avec l’article.
    Présente au concert, il a assuré. Un ambiance d’enfer, une émotion intense. Savez est un vrai Artist avec ses humeurs. C’est comme ça qu’on l’apprécie. Il est vrai. C’est un artiste qui a son succès sans véritable publicité.
    En ce qui concerne ses albums, chacun a son thème. J’accuse et Miami sont plus révolutionnaires. Ils ont été écrit au même moment. Messine lui offre un autre message.
    Et en ce qui concerne “la belgique c’est plus ce que c’était” : c’est sorti de son contexte. Il a dit avec humour, pour faire monter l’ambiance. Il souriait en disant ça.
    Je trouve ça triste d’écrire un article pareil après un si beau concert!
    Voici mon opinion.

  9. Elodie

    24 avril 2013 à 20 h 21 min

    Saez* ( correction automatique de la tablette)

  10. Le Soir

    24 avril 2013 à 20 h 39 min

    @Elodie: j’étais au balcon ce qui me laissait l’opportunité d’observer largement le public. Il y avait beaucoup de personnes qui avaient l’air de s’ennuyer ferme. J’en ai vu plus d’un bâiller. Oui, les premiers rangs étaient chauds. C’est normal, ce sont des fans qui attendaient pour la plupart depuis 15h devant l’AB. Mais l’ensemble de la salle était très loin de la ferveur rencontrée en 2005, 2007 ou même 2010.
    Mais je comprends tout à fait qu’en tant que fans vous le défendiez.

    Belle soirée,

    Maïlys

  11. Elodie

    24 avril 2013 à 20 h 48 min

    Que des gens s’ennuie c’est une chose. S’ils n’aiment pas l’évolution de saez. Ils ne reviendront plus.
    Mais pour “la Belgique n’est plus ce que c’était ” je ne suis pas d’accord avec votre opinion. Le but était vraiment de faire monter l’ambiance.
    E je ne suis pas une fan hystérique qui attendait depuis 15h… Je suis juste quelqu’un qui a été voir un artiste que j’apprécie. Et pour moi ce concert était dans un autre genre que celui de 2010 mais tout autant appréciable.

    Bonne soirée

  12. Geraldine

    24 avril 2013 à 21 h 50 min

    Quelle tristesse de payer une place de concert pour regarder les gens bailler. Et pour ce qui est dd l article il n y a pas grand chose d objectif. Surement ecrit par une personne qui n apprécie pas saez et n essaye pas dd s ouvrir a son univers. Je pense qu un homme de son talent ne merite pas de tels remarque sur ce qu il nous fait partager sur scene. Sur ce bon concert pour ceux qui ont la chance d y etre.

  13. paola

    25 avril 2013 à 6 h 01 min

    j’ai apprécié le concert…par contre, juste “bonjour, au revoir et merci” étaient un peu court pour créer l’ambiance. Et ne pas présenter ses musiciens était la cerise sur le gâteau… mais bon “la Belgique n’est plus ce qu’elle était”. On a eu de la chance, en France, il a passé tout son temps en coulisse à engueuler ses musiciens…Cela étant dit, j’adore toujours ses textes et son génie…mais on peut être contestataire et respecter son public, Monsieur Saez…

  14. Abigaëlle

    26 avril 2013 à 0 h 53 min

    Salut,
    Je réagis ici au nombreuses réactions sur la toile au sujet du concert de Saez.
    J’ai toujours apprécié les textes de Saez, je n’aime pas me dire fan, mais c’est un artiste que j’adore. Sa musique profonde et engagée peut déplaire ou bousculer, on le sait. Il a une voix particulière qui n’est pas toujours agréable, on le sait. Saez est quelqu’un qui affiche une image délibérément provocatrice et peu avenante. Il veut susciter des réactions en agissant ainsi et c’est ce qu’il transmet dans ses textes. Je crois que si on aime Saez c’est aussi pour ce côté “sale gosse” qui crache sa haine sans retenue, ce côté désabusé qui hait la société. Cette attitude radicale ne peut pas plaire à tout le monde et je crois que respecter l’opinion des gens et ne pas rejeter la critique en bloc c’est aussi une forme d’intelligence. Tous les articles ne sont pas sans reproche, je précise, mais avoir plusieurs points de vue c’est accepter une ouverture d’esprit. Il n’est pas question de convertir les gens à la musique de Saez ou l’inverse. Si moi j’ai bien aimé le concert une autre personne peut l’avoir détesté. C’est un avis personnel. Une critique ou un compte-rendu d’un concert est aussi un avis personnel. Tout art agit sur les gens différemment et c’est tant mieux. Ça me rassure de me dire qu’on est pas obliger d’aimer la même chose. Je trouve l’article plutôt bien écrit. Je suis même d’accord sur certains points, mais pour ma part c’est ce que j’ai aimé dans le concert. Preuve que la journaliste (je présume) à ressenti la même chose mais ne l’a pas interpréter de la même manière. Si seul les gens qui aiment avaient le droit de critiquer, ça ne ferait rien avancer.

    Donc tempérez vos humeurs et appréciez la musique :)

  15. alexandre mayol

    27 avril 2013 à 12 h 11 min

    Merci Abigaëlle de défendre avec intelligence cet artiste hors du commun qui n emite ni Gainsbourg et ni Brel ! il sait juste bien écrire ça change de la merde que l’on veut nous faire bouffer maintenant. Saez ce n’est pas juste« cocaïne, pilules, putain, Miami, chattes, culs,… » il est surement plus cultivé que vous Mme Charlier le pouvoir l’argent l’injustice le sexe l’ignorance le rend comme ça et me rend comme ça. On a la haine de voir la société rendre le peuple si Bête. La betise humaine me donne tous les jours envient de vomir et Saez me donne l’envie d’espérer car nous nous sentons moins seuls . il est pour moi la voix de la raison. Je ne suis pas toujours d’accord avec tout ce qu’il dit mais sur beaucoup de domaines il a raison. Après c’est un artiste donc il faut relativiser un peu. Un peu de sincérité et de coeur ne peuvent pas faire de mal !

  16. Lionel

    2 mai 2013 à 2 h 55 min

    Quelle critique peu objective… Pourquoi on ne voit plus de véritables journalistes assister aux concerts ? Ils pourraient nous parler de la réaction de la foule, et non de “leur” petite réaction nombriliste, ils pourraient nous parler des textes sublimes de Saez et non de leur petit avis personnel de “petit gens” qui n’ont jamais écrit une chanson, etc… Cette condescendance est insupportable… Beaucoup de gens, d’auteurs, de musiciens, saluent le travail immense de cet artiste, alors ne faudrait-il pas se montrer un peu humble quand on est juste une petite chroniqueuse d’un website peu visité Maïlys ? Arrachez-vous des larmes avec votre voix Maïlys ?
    Etes-vous constamment comparé à Jacques Brel ?
    Faites-vous des chansons qui évoquent de grands souvenirs, qui passent lors des enterrements, ou qui vous font vous sentir moins seul ? Je ne crois pas. Alors, un peu d’humilité Maïlys.
    Vous gagneriez en crédibilité. Merci.

  17. chanteur

    10 mai 2013 à 15 h 36 min

    Un chanteur qui compte aujourd’hui dans son paysage musicale français par sa rare clairvoyance et son indignation.

  18. Guillaume

    24 mai 2013 à 13 h 59 min

    Les gens essaient tout simplement de descendre Damien en flèche car il ne ferme pas sa g***** et dénonce ce que la société ne veut pas voir!!! Dommage pour cette société qui croit encore au monde des bisounours et qui pense que tout va s’arranger sans bouger et sans un minimum de révolte… La société aime tellement mieux l’hypocrisie la franchise!!!

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>