Les Nuits Botanique démarrent en V.O.

borisLa quinzaine des Nuits Botanique commence officiellement ce vendredi soir. Au Muséum, V.O. propose une création spéciale. Entouré d’un quatuor à cordes, le groupe – dont le chanteur vient tout juste d’intégrer Girls in Hawaii – revisitera ses trois albums plongeant encore plus dans la pop orchestrale.

Les Nuits Botanique ont démarré officieusement ce 30 avril mais c’est ce vendredi soir qu’a lieu le lancement officiel. Pour cette première soirée des Nuits, V.O. est programmé au Grand Salon, dans le Muséum. Un concert peu ordinaire puisque Boris Gronemberger revisite son troisième album, « On Rapids », avec un quatuor à cordes. Un « vieux rêve qui se réalise » pour cet acharné de travail que l’on a déjà pu voir officier au sein de Venus, Raymondo ou encore, plus récemment, Françoiz Breut. « L’idée a mûri il y a plusieurs années. C’était l’occasion aussi de faire exister le groupe en dehors de la sortie d’un album », explique le fondateur de V.O. « J’ai directement pensé au Musée. C’est l’endroit parfait pour ce genre de création ».

Si V.O. existe depuis 2000, ce n’est qu’avec leur troisième album, « On Rapids », que le groupe a réellement émergé. Qualifiée de pop orchestrale par Boris Gronemberger lui-même, la musique de V.O. permet une dimension orchestrale plus évidente que d’autres projets pop plus classiques. Cette création est un pas de plus vers cette fameuse pop orchestrale. « Je voulais apporter quelque chose d’encore plus poétique, plus lyrique à notre style. Le quatuor permet d’emmener les morceaux encore plus loin », nous confie Boris après trois jours de travail intensif. « Les morceaux ont donc une seconde vie après le disque. Ils ne sont pas figés. »

Puis le Botanique est un lieu significatif pour V.O. En effet, c’est à l’orangerie qu’a eu lieu un des tous premiers concerts du groupe. « J’avais six morceaux et j’ai joué devant une salle pleine à craquer en première partie de Perry Blake », se souvient le chanteur. « L’ambiance des Nuits est très décontractée. C’est ce que je préfère dans l’absolu: avoir cette proximité avec le public ».




Nouveau batteur des Girls in Hawaii

Dernièrement, on a pu voir Boris Gronemberger jouer avec les Girls in Hawaii lors d’un concert sur France Inter ou encore pour un showcase privé dans un appartement bruxellois. Un poste de batteur que les membres des Girls in Hawaii lui ont proposé à plusieurs reprises mais sans succès. « Ça tombait au moment où je devais partir à Chicago enregistrer les morceaux de V.O. J’avais laissé tomber Françoiz Breut pour me consacrer à plein temps à mon projet », commente Boris. Mais les Girls in Hawaii n’abandonnent pas et Boris Gronemberger accepte de passer une audition. « C’est une offre qui ne se refuse pas et puis on arrive à la fin du travail avec V.O. Après trois ans de travail intensif, j’avais besoin de me reposer un peu. Pas que c’est reposant de jouer avec les Girls mais j’ai moins de responsabilités au sein du groupe ».

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les derniers décors sont installés et les couloirs de Botanique grouillent de techniciens pendant que les musiciens mettent la touche finale au spectacle de ce soir. Sur scène, Boris est entouré de dix musiciens dans le décor unique du Muséum. Les sièges rouges sont prêts à accueillir les premiers spectateurs. Les Nuits Botanique sont lancées !

 

Maïlys Charlier


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>