Les Francofolies de Montréal (1): de Brel à Biolay

Benjamin Biolay magistral. Photo Sylvain Piraux.

Benjamin Biolay magistral. Photo Sylvain Piraux.


MONTREAL DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

Plus de 250 spectacles, dont 180 gratuits sur sept scènes en plein air, en dix jours. Mille artistes pour près d’un million de spectateurs: c’est ça les Francofolies de Montréal dont la vingt-cinquième édition s’est ouverte jeudi 13.

Mercredi, c’était un peu la journée des Belges, à commencer par Julie Compagnon (ex-The Voice) qui a rejoint la troupe francophone du Haut des Airs (un représentant de chaque francophonie: Québec, Suisse, France, Belge… qu’on retrouvera tels quels à Spa). L’idée consiste pour chaque artiste à mettre en évidence son patrimoine. Le choix de Julie est assez éclectique puisqu’en quatre jours, elle aura repris aussi bien Adamo, Rapsat, Saule, Maurane, Blanche, Mademoiselle Nineteen ou Wendy Nazaré que le Grand Jojo et dEUS. Pas mal!

On parle de Juliette Wathieu, alias Mademoiselle Nineteen? Celle-ci s’est retrouvée, avec son groupe et son frère Maxime à la guitare, sur la plus grande scène du festival, pour un concert gratuit et ensoleillé à 18 heures: un cadre parfait pour ses chansons sixties écrites par Jacques Duvall qu’elle eut l’intelligence de mélanger pour moitié avec des reprises vraiment sixties. Et son sourire irrésistible fit le reste.

Après ça, on est allé retrouver un autre Belge: Jacques Brel, auquel le Québec rend hommage avec une vraie caravane, sans attendre, le 9 octobre, les 35 ans de sa mort. Plus que chez nous, les Gainsbourg, Ferré ou Brel sont souvent célébrés par de tels hommages ici. Ce n’est pas pour rien que la devise québécoise est “Je me souviens”… Des artistes québécois ont donc chanté Brel, certain(e) le surjouant un peu trop, alors qu’il suffit d’en faire le moins possible, à l’image d’Isabelle Boulay avec “Jojo” et “Ne me quitte pas”.

On va ensuite au Métropolis écouter Fauve, en première partie de Benjamin Biolay, et quelle voix entend-t-on dans le spectacle du slammeur-rockeur français? Celle du Grand Jacques! Show puissant et visuel pour Fauve qui fut une entrée de choix avant le concert somptueux de Biolay (ceux qui étaient à l’AB savent de quoi on parle). Pas de Vanessa ici mais bien – dans la salle uniquement – Raphael (avec sa Mélanie) qui se produisait la veille au festival. Demain, on vous parle de Lisa Leblanc, d’Albin de la Simone et de Coeur de Pirate.

THIERRY COLJON

Du Haut des Airs sera aux Francofolies de Spa du 17 au 19/7 et le 21. Mademoiselle Nineteen y sera le 18, avant Benjamin Biolay. Raphael y sera le 20.


commenter par facebook

2 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>