Le Roi abdique, pas les Tropics!

Frontstage - TropicsA Dour, ils ont bel et bien démarré… ce lundi ! Mais très tôt ; dans l’idée, c’était encore un clin d’œil à la Fête Nationale. Les Belgians ont donc sorti du placard leurs plus beaux costumes. Les Belgians ? Le projet « audio-visuel » monté par The Experimental Tropic Blues Band, convaincant en cette première !

Précisons déjà que ce projet a été imaginé autour de leurs nouveaux morceaux appelés à finir sur un disque prévu pour 2014.

« Il n’y est question que de la Belgique, commentait David, le batteur du trio, la semaine dernière au Botanique où ils répétaient en prévision de Dour. Quand on tourne à l’étranger et qu’on dit être belges… Il y a eu une période par exemple où on n’avait pas de gouvernement, les gens nous demandaient si c’était la guerre civile ! Parfois aussi, on nous répondait : « Ah oui, Marc Dutroux… » Et on se dit waow, la vision des étrangers ! C’est un mélange de tout cela qui se va retrouver dans ce concert. »

En version rock garage. Parce qu’à Dour, on aime bien bousculer le traintrain et les traditions. Et ça n’a pas traîné, dans la nuit de dimanche à lundi ! Après une présentation façon JT assurée par Ophélie Fontana herself et une Marseill…, pardon, une Brabançonne déglinguée comme il se doit, les Liégeois se lancent dans un de ces sets dont ils ont le secret : énergique, drôle, braillard et pour l’occasion, peut-être un peu plus punk que d’habitude.

Retour au Botanique, mardi, 19h. Ça se cherche encore un peu du côté des enchaînements. « Au départ, il s’agit d’un disque, avec tous ces nouveaux morceaux-là. JF (Ndlr : de Jaune Orange) en a parlé à Alex de Dour (Ndlr : Alex Stevens, le programmateur), qui s’est dit pourquoi ne pas faire un truc particulier. Là-dessus s’est greffée l’idée de la vidéo, montée avec Julien (Ndlr : Julien Henry de la Film Fabrique)… ensuite est venue l’idée de la fanfare (Ndlr : The Human Soundsystem). Tout s’est construit au fur et à mesure. »

Ces images « belges » ont été puisées dans les archives de la Sonuma, mises à disposition pour l’occasion. En live, le montage apporte quelques bons petits clins d’œil entre deux cavalcades rock. Le penalty contre l’Espagne à la Coupe du Monde, la conférence de presse post-kidnapping de Vdb, Albert et son « C’est du belge ! », ou encore Arno passant à confesse (« Je suis une vieille pute ! ») font bien marrer, à La Petite Maison. Et quand la musique reprend ses droits, c’est tout aussi drôle, comme ce duel à l’harmonica entre Jean-Jacques et Toots Thielemans par écran interposé. Tout est pensé dans les moindres détails, jusqu’aux tenues du groupe qui forment le drapeau belge. Et devinez qui n’a pas eu de chance, avec le t-shirt jaune ?

Verdict : voilà qui devrait être montré à la jeune génération ! Bien, cette déclaration d’amour à la Patrie, dérision et trashitude comprises ! Ces Belgians terminent par une deuxième Brabançonne et laissent la fanfare achever le boulot. Ils n’ont joué que 40 minutes, mais ils pourraient en proposer dix de plus que ça ne serait pas trop long. Appeler du public sur scène rend les choses encore plus bordéliques (comme la Belgique), surtout quand, comme ce dimanche, Roger le festivalman déboule sur les planches. En attendant, les Tropics tournent : ils seront le 9 août à Bruxelles (Let It Beach), le 10 à Havelange (Wead Festival), le 16 à Gdansk (Soundrive Fest) et le 7 septembre à Toulouse (Baignade Interdite Festival).

Didier Stiers
(Photo : Mathieu Golinvaux)

 

Didier Stiers

commenter par facebook

5 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>