Du canal au Léman…

Frontstage - PegasusLes Suisses ne se contentent pas de jouer du cor des alpages, oh que non, ils écument aussi d’autres genres musicaux. En l’espace de trois jours, entre Esperanzah et Ronquières, on a ainsi vu débarquer chez nous deux groupes d’au-delà du Saint-Gothard (Stephan Eicher étant plutôt considéré comme un citoyen du monde).

A Esperanzah, vendredi, c’était un trio, Mama Rosin, manifestement bien inspiré par la Louisiane. Deux jours plus tard, changement de décor : Pegasus arrive à Ronquières avec un nouvel album sous le bras, du moins nouveau par ici vu que Human technology est sorti depuis un petit moment en Suisse.

Constat : ces types se sont fait greffer des accessoires de thermorégulation interne pour arriver ainsi sous le soleil en costard, selon les cas cravate et nœud pap’ (Noah Veraguth, le chanteur, en qui on a trouvé un sosie de Sliimy), et beaucoup de cheveux pour la plupart. Le ton est pop pour démarrer, un peu funky, après quoi de la soul s’invite progressivement dans le son.

Le genre de compos gentilles comme tout, et particulièrement en cette heure de la journée, que ces « First man on mars » et autres « Rise up ». Mais bon… ça reste essentiellement radios commerciales friendly. Et jusqu’ici, en matière de Suisse qui te retourne les alpages vite fait bien fait, personne n’est encore arrivé à la cheville du Reverend Beat Man.

Non ?

Didier Stiers

 

Didier Stiers

commenter par facebook

1 commentaire

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>