Primal Scream, bien entendu

Frontstage - Primal ScreamLundi soir aux Lokerse Feesten, l’événement devait être la venue de Beady Eye, le groupe post-Oasis de Liam Gallagher. L’annulation pour raison médicale a eu du bon en ce qu’elle a permis d’apprécier peut-être mieux encore le très recommandable concert de Primal Scream.

Un chevelu de Glasgow contre une grande gueule de Manchester : on n’a rien perdu au change ! Précisons ceci dit la raison médicale : Gem Archer, le guitariste de Beady Eye, a été victime d’un accident le 1er août et a dû être hospitalisé pour un sérieux choc à la tête. Le garçon est tiré d’affaire mais, devant rester encore à l’hosto pour observation, les concerts belge et japonais du groupe ont dû être annulé.

Primal Scream, donc… Trente ans de bouteille ! Déjà aux Lokerse Feesten en 2011. Un très bon album en 2013, More light, qui arrive après un bail de silence discographique. L’album en question ne restera peut-être pas dans l’Histoire au même titre que le classique Screamadelica (1991), mais très bon album quand même. Dont on entend notamment « Goodbye Johnny » et surtout l’emballant « It’s alright it’s ok », avec ce contagieux final… Oe-la-la… C’est magnifique !

Ce qu’il y a de bien avec les Ecossais, c’est que sur scène (et celle des Feesten est assez gigantesque, pour un festival urbain), sur scène donc, il ne se passe pas énormément de choses. Rien ne vient distraire de la musique, où le psychédélisme s’exprime sans ostentation. Sax et piano restent sagement calés dans le fond mais interviennent avec une justesse. C’est bien joué et captivant.

Du coup, c’est Bobby Gillespie qui vient de temps en temps se balader devant. Tout de noir vêtu, le sourire hésitant. Maracas en main pour cette très longue version de « Loaded ». Avec « Country girl », la filiation stonienne redevient évidente. « Swatiska eyes », qui rompt un enchaînement de titres plus paisibles : malgré la sirène d’alarme, c’est plutôt celle avec le disco qui se fait remarquer. Ce beat est juste irrésistible ! Tout comme l’ultime et autre classique « Rocks ». Je laisse les voleurs et les dealers de sons formatés à leur petit bizness, et je file tout de suite me réaffilier au Cri Primal !

Didier Stiers
(Photo Mathieu Golinvaux)

Primal Scream sera le 13 novembre au Vooruit (Gand).

 

Setlist
- 2013
- Movin’ on up
- Jailbird
- Hit void
- Shoot speed/kill light
- River of pain
- Goodbye Johnny
- Swatiska eyes
- Tenement kid
- I’m losing more than I’ll ever have
- Loaded
- It’s alright it’s ok
- Country girl
- Rocks

 

Didier Stiers

commenter par facebook

4 commentaires

  1. michel

    7 août 2013 à 20 h 39 min

    another review-http://concerts-review.over-blog.com/article-lokerse-feesten-white-lies-primal-scream-the-fratellis-soja-lokeren-le-5-aout-2013-119422451.html

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>