My Bloody Valentine, les mots et les maux

MBV - 1

Les ancêtres du shoegaze étaient ce mardi à l’AB, manifestement pas contents qu’on y applique désormais des normes légales en matière de volume sonore. D’où un set dont on peut ressortir content (« Tais-toi, les djeun’z, c’est My Bloody Valentine ! ») et en même temps un peu déçu (« Oui, mais dans d’autres conditions, peut-être que… »).

« Louder ! » Le concert est sur le point de commencer qu’un petit plaisantin profite des dernières secondes de silence pour titiller Kevin Shields sur ses exigences en matière de son. Le groupe de Dublin, qui considère que jouer à volume élevé complète l’expérience, a fait savoir quelques instants plus tôt, par grand écran interposé, qu’il se plierait aux normes en la matière, des normes désormais entrées en vigueur en Flandre non sans avoir provoqué un bruyant débat. « Les promoteurs ont respecté la loi belge parce qu’ils ont peur des autorités belges. MBV voudrait vous dire que c’est le tout premier pays où est appliquée une loi aussi bête. » Dans sa version originale : « unintelligent law ».

Eh oui, sur ce petit bout de terre de Vlaanderen qu’est l’AB, il y a des règles, quant au bruit ! Joke Schauvliege, ministre de l’environnement, de la nature et de la culture, en a décidé ainsi. Et désormais, une salle de concert entre dans la « catégorie 3 » où, activité oblige, le niveau sonore est de 100 décibels maximum mesuré sur 60 minutes. L’organisateur y est soumis à des obligations. Notamment : distribuer (gratuitement) des bouchons, mais surtout conserver pendant un mois les données enregistrées durant le concert.

Alors Kevin Shields ironise. Conseille au gars de se calmer sans quoi il va se retrouver en infraction. Et s’excuse, plus tard : « Sorry for the lack of proper human volume. » Cela dit, on se souviendra du passage des Irlandais au Pukkelpop en 2009. Au Marquee, ce volume était alors monté à 128dB, rendant là l’expérience particulièrement insupportable. Guitares, effets à profusion et sculpture sur bruit oui, mais à condition que le maelström ne soit pas que douleur !

Ce mardi soir à l’AB, My Bloody Valentine augmenté d’une claviériste met donc une sourdine. Et c’est pas mal, en fait ! Pas pop, non ! Un peu loupé, parfois, parce qu’effectivement, le volume élevé aide à l’immersion dans ce son qui vous avale alors comme un vortex spatial. Mais sur « Only shallow » et « Noting much to lose », ces compos où de violents coups d’accélérateur se mêlent aux voix éthérées, l’effet est immédiat. Les voix, justement, parlons-en : alors que les mélodies grimpent comme des rosiers le long des murs furieux que dressent les guitares, on entend peu ce que chantent Bilinda Butcher et cet éternel ado de Shields, statiques devant leurs colonnes d’amplis. Un peu de sens en moins, tant pis… Par contre, ça n’empêche pas le cerveau de jouer des tours délectables, quand on croit percevoir des sons et des motifs… que personne du groupe ne joue ! L’effet drone, quoi !

Et la setlist, dans tout ça ? MBV a sorti Mbv, son troisième album studio, en février… 2013. Pédale douce de ce côté-là aussi : quatre extraits (dont l’étonnant « Wonder 2 » monté sur breakbeats) viennent s’incruster entre des titres qui renvoient donc pour l’essentiel à la fin des années 80 et au début des années 90. La moitié du séminal Loveless (1991) y passe de même qu’une partie de Isn’t anything (1988), complétées par un bel échantillon de quelques autres enregistrements, dont « You made me realise » en clôture (pas de rappel), « You made me realise » et son final noise, abrasif et décapant, qui claque alors comme une vengeance. Tu l’as senti, celui-là, Joke ?

Didier Stiers

 

Setlist
- I only said
- When you sleep
- New you
- You never should
- Honey power
- Cigarette in your bed
- Only tomorrow
- Come in alone
- Only shallow
- Thorn
- Nothing much to lose
- Who sees you
- To here knows when
- Wonder 2
- Soon
- Feed me with your kiss
- You made me realise

 

Didier Stiers

commenter par facebook

5 commentaires

  1. Marc

    4 septembre 2013 à 15 h 51 min

    ” des normes désormais entrées en vigueur en Flandre” depuis quand l’AB est-elle en Flandre ?

  2. Nom

    4 septembre 2013 à 17 h 33 min

    Ici, la bêtise n’est du côté de la loi n’en déplaise à ces merdeux !

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>