Les news inutiles #31: le fabuleux destin de Jason Everman

nirvana bleach
Préc.1 of 4Suiv.

Voilà, septembre… Fini la belle vie, retour à la mine ! Et dans ces news inutiles de la rentrée, on parle du héros méconnu du grunge, Jason Everman ; de la vie en rock selon Albert Hammond Jr des Strokes ; de la rencontre entre Etienne Daho et Alex Turner des Arctic Monkeys ; et puis, parce qu’il nous semble important de le faire, de Billy Corgan…

Lecteur, toi et moi, on reprend le chemin, main dans la main. Et si tu t’es senti délaissé durant ces longs mois d’été, ne crains plus aucun mal! Car tu a beau marcher dans la Vallée de la Mort, saches que je marche à tes côtés. Oh, pourtant! C’est pas non plus comme si vous étiez restés seuls! Les Inrocks en personne n’ont-ils point tenté de reprendre la relève des news inutiles durant notre absence? (Si, si, ils l’ont fait! Mais ils se sont arrêtés là!) Quelle misère…

Bon, reprenons! D’ici deux semaines, « In Utero » fêtera ses vingt ans en grandes pompes (version deluxe habituelle, avec faces B, démos, versions répète où on entend pialer la Frances Bean et tout ce qu’on n’écoutera de toute manière jamais, au grand jamais en entier). L’occasion pour Sub Pop de ressortir le tout premier contrat de Nirvana. Un contrat pour trois albums, daté du 1er janvier 1989 au 31 décembre 1991 avec, écrit noir sur blanc, l’avance (pour la première année) d’un montant de 600$ qui allait servir à enregistrer « Bleach ». 600$ « qu’on n’avait pas à l’époque » selon Sub Pop (vrai, c’est Jason Everman – qui? Ci-dessous, amice! – qui les a avancés!), mais qui se sont avérés être « un bon investissement!». Tu m’étonnes, Anton! Avant la sortie de « Nevermind » (chez Geffen), « Bleach » s’était vendu à 40.000 exemplaires aux Etats-Unis. Aujourd’hui, on tourne autour de 1,7 millions de ventes américaines, soit le meilleur score de Sub Pop.

SUB POP CONTRACT

Mais regardons-y de plus près, à ce contrat, veux-tu bien Lucien? Les signataires sont au nombre de quatre. Le Kurt, la grande Novoselic, le premier batteur Chad Channing et un certain Jason Everman. Et bien, Jason Everman, j’m'en va vous dire, c’est un héros. Pas moins! Ce type a une histoire qui vaudrait un biopic avec Bruce Willis, n’était le problème capillaire du Bruce… ‘fin, passons. Et intéressons-nous à cette fascinante histoire qu’on vous invite à lire dans le New York Times. Qui donc est ce type? « Jason Everman se distingue pour avoir été le gars qui s’est fait viré de Nirvana ET de Soundgarden, deux groupes qui allaient vendre près de 100 millions d’albums à eux deux. A 26 ans, il n’était pas juste Pete Best, le gars que les Beatles avaient laissé derrière eux. Il était deux fois Pete Best ».

Après quoi, l’histoire du rock oublie jusqu’à son existence, au Jason. Le seul témoignage qu’il en reste est cette pochette de « Bleach » sur laquelle on voit ce guitariste à la tignasse hair metal prendre la moitié de l’espace (d’où la note sur la pilosité crânienne de Bruce). Par contre, Jason a rendez-vous avec l’Histoire, l’autre, la grande: « Ce qu’Everman a fait ensuite (…) Il est devenu membre d’élite des Forces spéciales armées US, un de ces gars barbus se déplaçant à cheval en Afghanistan parti combattre les Talibans ». Un héros de guerre, avec médailles et tout le touintouin, pas moins! (d’où la référence à Bruce)

Cette anecdote, tout de même, qui vaut d’être retranscrite. La scène se passe en 1994 au camp d’entraînement des forces spéciales américaines à Fort Benning, dans le sud-ouest de la Géorgie. « Un de ses sergents de l’époque lit un magazine quand il lève les yeux et scrute Everman. Le sergent s’approche, pointe une des pages et s’exclame: ‘Est-ce-que c’est toi ?’ Sur la page, l’image du plus grand groupe du monde, Nirvana. Kurt Cobain vient de se suicider. A côté de Cobain, un second guitariste. Un mec aux longues boucles blondes. ‘Est-ce que c’est toi ?’ répète-t-il. Everman soupire: ‘Oui, Sergent Drill’ ». Sur ce, rendons à Jason sa part de rock n’ roll…

Préc.1 of 4Suiv.
Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

5 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>