La Nuit du Soir est toujours en quête de nouveautés

M025098_00-00-0000_Nuits_du_soir_2013.indd

Jeudi prochain, la Nuit du Soir déroulera le tapis rouge aux artistes belges d’aujourd’hui et de demain. Au programme: 2012, Pale Grey, Little X Monkeys, Antoine Chance, Uman et Veence Hanao.

Cela fait bientôt dix ans que la Nuit du Soir s’efforce de soutenir la création sur la scène rock belge. Le principe est simple: six groupes ou artistes en devenir se produisent, en alternance, à la Rotonde et à l’Orangerie du Botanique. Le tout dans une ambiance qui n’oublie pas le Café Bota et la terrasse pour ceux qui veulent boire un verre, fumer une clope, se détendre…

Le programme, cette année, pour cette douzième édition, a tenu à ouvrir ses portes à la musique urbaine. C’était déjà le cas l’an dernier avec Labiur. Cette fois, Uman – qui présentera son nouvel album à venir – et Veence Hanao qui défendra celui qui, ce printemps, lui a valu quatre étoiles dans le Mad défendront dignement ce genre qui se nourrit autant de hip-hop que de jazz, de musique latine ou de chanson. Veence est un peu (avec Baloji) le leader de cette scène belge qui n’oublie jamais de conjuguer le rap avec des éléments qui l’enrichissent. Ce qui fait tout son charme et son intérêt. A ce titre, il méritait amplement la tête d’affiche.

Pour ouvrir les douces hostilités à la Rotonde, un groupe qui n’en est qu’à ses balbutiements: 2012. Un duo franco-belge même, né à Bruxelles, une ville que Laetitia Van Hove chante d’ailleurs, en français, dans ce premier EP digital disponible sur iTunes. On passe ensuite à l’Orangerie avec Pale Grey, le petit dernier de la maison liégeoise JauneOrange qui a déjà souvent nourri la Nuit du Soir, avec Hollywood Porn Stars, Piano Club ou Gaëtan Streel. Proche de Dan San, Pale Grey aime les ambiances vaporeuses, le folk-rock hyper mélodique et le travail soigné. Retour à la Rotonde avec l’étonnant Little X Monkeys et sa chanteuse à la voix éblouissante. Entre blues et gospel, un Deep South originaire de la région namuroise.

Antoine Chance, à l’Orangerie, viendra présenter son deuxième single, «Fou», avant son premier EP à paraître fin de l’année et l’album prévu au printemps 2014 sur Universal-France. Comme on a encore pu le voir au Brussels Summer Festival, en duo avec Yannick Dupont, l’ex-Cocoroyal a pris le temps pour laisser mûrir son projet et il n’en est que meilleur.

Une Nuit urbaine donc mais aussi très éclectique, avec des genres et des personnalités très différents. C’est ça aussi qui fait le charme d’une Nuit du Soir qui sert aussi de tremplin aux artistes. C’est à la Nuit du Soir que sont pratiquement nés Hollywood Porn Stars, les Vismets ou Great Mountain Fire. L’an dernier, on pouvait y voir Noa Moon qui publie ces jours-ci son premier album.

Et, enfin, cette douzième Nuit du Soir n’oublie pas la traditionnelle bière gratuite et le journal du lendemain distribué aux alentours de minuit, avec les premiers textes et les photos. Qu’on retrouvera ensuite sur lesoir.be, avec l’after-movie constitué d’interviews et d’extraits de concerts. La fête, quoi!


commenter par facebook

1 commentaire

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>