Les Pixies dans la brume électrique

pixies8

Fort d’un nouveau répertoire et d’une nouvelle bassiste, en remplacement de Kim Deal, les Pixies ont consciencieusement déroulé une kyrielle de tubes mercredi soir à l’Ancienne Belgique pour leur premier des deux concerts bruxellois.

20h45. Mercredi 2 octobre 2013. C’est un tsunami d’applaudissements, de cris et de sifflements qui accueille cette nouvelle re formation des Pixies, groupe phare de la fin des années 80 et du début des années nonante. Et pour la première fois depuis leur premier concert belge au défunt Futurama en 1988, le groupe de Black Francis se produit à l’Ancienne Belgique. Ecrire que le public est chaud comme de la lave en fusion est un doux euphémisme. Et puis, commencer le concert par « Wave of Mutilation » et « Where is my mind ? » a de quoi affoler. « Andro Queen », sorte de relecture d’un classique de Leonard Cohen en mode surf, et nouveau morceau, calme un peu le jeu mais pour pas longtemps.

La première constatation est que Kim Shattuck, en remplacement de la nonchalante l’autre Kim (Deal) tient bien la basse. Elle sautille, fait la sotte et assure vocalement. Au final, on oublie. Un peu comme lorsque les Smashing Pumpkins se produisaient sans Melissa Auf Der Maur. Deuxième constatation, Joey Santiago n’a rien à envier à Tom Morello en terme de créativité. Avec sa guitare, il fait parler la poudre et envoie des secousses telluriques tellement puissantes qu’il en vient à se péter une corde. Troisième constatation. Le groupe joue, certes bien malgré quelques plantages, mais donne l’impression de jouer chacun pour soi.

27 morceaux pour un concert de 105 minutes, c’est effectivement très généreux. Et que le répertoire reste toujours aussi novateur. Réentendre les « Here comes your man », Monkey gone to heaven », « Gouge away », « Bone machine », « Velouria » ou « Caribou » -un des meilleurs moments du show- reste toujours aussi jouissif. Sauf que le concert de mercredi était un peu inégal et parfois brouillon. Bien que très punk dans l’esprit, sauvage et tendu, il manquait ce petit quelque chose qui fait la différence. Ce sera pour ce soir…

Les photos du concert


commenter par facebook

2 commentaires

  1. Olivier

    3 octobre 2013 à 12 h 58 min

    Je suppose que vous vouliez dire : quand les Smashing Pumpkins jouaient AVEC Melissa Auf Der Maur (en remplacement de d’Arcy) ?

    • Lalie

      8 octobre 2013 à 1 h 06 min

      Oui, c’est dommage d’avoir fait cette boulette…

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>