Les news inutiles #35: My Bloody Valentine et le complot Britpop

cool-britannia
Préc.1 of 3Suiv.

Cette semaine, on revient sur la Britpop, ce complot du gouvernement britannique!, selon Kevin Shields de MBV; David Bowie vous dit quoi lire; Josh Homme s’invite à un concert des Arctic Monkeys; et U2 avant d’être U2, c’était pas joli-joli…

C’est un complot! Une farce! Un scandale d’Etat! Mais de quoi parlez-vous? De la Britpop, tiens! Ce mouvement musical insipide « massivement poussé par le gouvernement ». Et l’homme entre deux âges, cheveux pauvres et épars, lunettes de binoclard, mais la ferveur de l’éternel adolescent toujours bien accrochée aux baskets, loin d’en démordre, en rajoute une couche: « Un jour, il sera intéressant de lire tous les dossiers du MI5 sur la Britpop… ». Puis, se rapprochant de son interlocuteur, relevant ses épais foyers sur le nez, murmure sur un ton de confidence:  « Les ficelles étaient tirées juste devant nos yeux »

L’homme qui s’exprime ainsi est Irlandais. A l’époque de cette euphorie Cool Britannia qu’il rejette à ce jour encore avec dégoût, il avait déjà tourné les talons, s’évaporant dans la nature. Un exil qui dura vingt-deux ans. Aujourd’hui de retour, Kevin Shields, le sorcier de My Bloody Valentine, s’il parle peu, a des choses à dire. Et il les dit. Britpop! Pffff… « Tout ça, c’est magouilles et compagnie! C’est politico-je n’sais tout quoi! »

noel_and_blair_britpop

Mais revenons-en aux faits. Au milieu des années 90, alors qu’outre-Atlantique, un certain Kurt C. met fin à toute ambition américaine de diriger le monde de la musique pop en même temps qu’à ses jours, la Grande Bretagne reprend foi. Le Graal sera sien. Les groupes issus de la mouvance indépendante des années 80 suivent la même voie que leurs homologues américains, direction la gloire. De manière moins subtile, peut-être, il est vrai. Car indépendants, le sont-ils vraiment? Blur, Oasis, Suede, Pulp! L’or! Cool Britannia! Et l’entrée libre dans l’antre du pouvoir, le 10 Downing Street, lorsque Tony Blair, figure montante du parti travailliste, met fin à quinze années de thatchérisme conservateur. London swings again!

mbv020513_medium_image

Quant aux autres… Les Jesus & Mary Chain, Ride, Stone Roses, Happy Mondays ou My Bloody Valentine qui ont cravaché, trituré le son des années durant dans l’ombre… Dans l’ombre s’en retourneront, tels des fantômes dépossédés de toute volonté… Jusqu’à ce jour. Celui de la vengeance, du retour du juste et de la vérité: « Si vous voulez entendre de la musique jouée doucement, il y a des chaînes stereo pour ça (…) Mais dans un monde où le fade et ce qui est ‘ok’ est un facteur dominant, faire quelque chose qui soit une réelle expérience est une chose positive ».

Longue et fort intéressante – car l’ami Kevin n’est pas juste un théoricien du complot, c’est aussi un visionnaire, dans le sens premier du terme: “Je vois la musique” – interview de Kevin Shields sur le site du Guardian.

En bonus, ce petit rappel qui place My Bloody Valentine à la droite de Can: lors d’un concert à Londres en décembre 1991, « alors que MBV son set avec ce qui a été un jour qualifié de ‘holocaust section’ de ‘You Made Me Realise’, un membre du public, consterné, réalisa que la seule force du son lui avait causé de se souiller ». Commentaire du responsable: « Ce sont des choses qui arrivent ».

Parlant de « section holocauste » et autres dérivés… Fuck Buttons, vendredi à l’AB… Oh, on n’est pas allé jusque là, mais ce fut un bon décrassage d’oreilles tout de même. Du bruit blanc bien tendu pour te purger les lobes crâniens des défections nauséabondes accumulées dans la semaine, et bien Damien, ça fait du bien! Voilà, ils sont là les descendants de Valentine et de la clique shoegaze!

Préc.1 of 3Suiv.
Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

3 commentaires

  1. de neef

    7 octobre 2013 à 18 h 02 min

    “Et quoi? Pas de Français? Et la littérature française, Môssieur!? Toutes ces interviews où vous citiez Camus, Deleuze, Genet… Jean Genet! Vous écrivez une chanson sur Genet et puis, que dalle? C’est du propre!”

    cher didier zacharie,
    il fallait peut-être lire la liste complète?
    Madame Bovary by Gustave Flaubert
    The Stranger by Albert Camus
    Maldodor by Comte de Lautréamont

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>