Pralines #39 : Joy Wellboy, l’échappée berlinoise

joywellboy
Préc.1 of 3Suiv.

Joy Wellboy nous a rendu visite, Yew nous offre des albums et The Feather dévoile sa « Tape #2 ».

Avant la sortie de « Yorokobi’s Mantra », Joy Wellboy s’était déjà fait un nom dans le monde musical belge. Le duo électro est d’abord né d’une rencontre entre Joy Aldegoke et Wim Janssen. Joy Wellboy, c’est une histoire de coups de foudre. D’abord entre les deux musiciens, ensuite pour Berlin. Depuis leur signature avec le label allemand Bpitch Control, un label berlinois indépendant qui s’occupe entre autres de Paul Kalkbrenner, Modeselektor et Apparat, Joy et Wim ont quitté Bruxelles pour s’installer dans la capitale allemande. Lors d’un passage chez nous, le duo électro en a profité pour venir nous jouer « The Movement song » en ultra acoustique et pour y parler un peu de ce premier album. Après une tournée en France et en Italie, Joy Wellboy sera de retour en Belgique pour deux concerts, le 14 décembre à Gand et le 17 décembre à Louvain.



Préc.1 of 3Suiv.
Journaliste lesoir.be.

commenter par facebook

1 commentaire

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>