Au bal masqué d’Arcade Fire

13d1124arcade10.jpg-GVU1ID236.1

Arcade Fire – pardon les Reflektors – ont tenu toutes leurs promesses dimanche soir, avec un accueil royal pour un concert explosif qui a fait danser le public bien habillé.

Distribution de masques, des personnages aux fameuses têtes géantes de papier mâché, des mariachis, des loupiotes festives: les Halles de Schaerbeek avaient ses habits de lumière pour ce réveillon avant l’heure. Et le public a joué le jeu de bien s’habiller et même de se déguiser et de se masquer.

Win Butler, le sorcier d’Arcade Fire, était content et cela l’a mis de très bonne humeur pour un set de 90 minutes hyper dense et bien serré. “Wake Up” ne met pas longtemps à débouler avant “You Already Know” et surtout le triplé magique constitué des “Haïti” et “Sprawl II” de Miss Régine, et du renversant “Supersymmetry” qui clôt l’album Reflektor.C’est la fête: tout le monde danse sous les boules à facettes qui reflètent un plaisir partagé, énorme, simple et jouissif.

Les nouveaux “Afterlife”, “We exist”, “Joan Of Arc” et “Here Comes the Night Time” sont restitués dans une version plus brute, qui transpire davantage que sur l’album hyper bien (trop?) produit.

En rappel, “Reflektor” et “Neighborhood #3″ viennent nous achever. Le concert est terminé. Il est 22h15 mais la nuit ne fait que commencer. Nightclubbing, DJ et petites pépées.

Chez Arcade Fire, on a le sens de la fête. Un show comme celui-là, on n’est en tout cas pas près de l’oublier. Une fois de plus, le groupe montréalais a fait très fort, à hauteur de leur réputation de meilleur groupe culte au monde.

THIERRY COLJON


Photos Sylvain Piraux


commenter par facebook

14 commentaires

  1. Steph

    24 novembre 2013 à 23 h 59 min

    ah bon?
    A-t-on vu le même concert?
    Où est passé leur fantaisie et folie ?
    Pas de spontanéité, une soirée tout sauf rock and roll, une reprise de Ramones que peu de spectateurs semblent connaitre ni apprécier.
    Le rock n’est pas prêt de vibrer avec ce genre de groupe tout formaté, qui n’a pas grand chose à dire.
    Un show à l’américaine et la saveur d’un film hollywoodien, il ne manquait que les pop-corn et les marrons glacés, comme il ne faisait pas trop froid, je n’ai été que marron.

    • Antoine

      25 novembre 2013 à 10 h 30 min

      Je ne suis pas d’accord avec cette analyse: les gens dansaient jusque dans les derniers rangs, au fond de la salle, ainsi que sur la mezzanine. J’ai trouvé que le groupe s’était vraiment dépensé pendant 90 minutes, et l’accueil du public a été à la hauteur. Alors oui, c’est fort différent de l’aspect “fait main” du fantastique premier album et des premiers concerts, mais c’est mieux joué et mieux produit. Perso, je n’ai pas boudé mon plaisir.

    • Manu

      25 novembre 2013 à 15 h 03 min

      Ce groupe formaté ? Mais sais tu de quoi tu es en train de parler ?! Pourquoi tu étais là alors ? Parce que tu avais entendu à la radio que ça allait être un concert exclusif et que ça faisait cool d’y être ?

  2. Rom

    25 novembre 2013 à 10 h 06 min

    “Il est 22h15 mais la nuit ne fait que commencer”…mouais, à 23h15, Butler fait son ptit tour dans le public, puis on allume les lumières et tout le monde buiten !

  3. momo

    25 novembre 2013 à 12 h 18 min

    Excellent concert hier soir, mais décevant pour les Arcade Fire.

    Pour mettre tout le monde d’accord, ma chronique ET 8 vidéos HD du concert ici : http://fun1959.canalblog.com

  4. foxy

    25 novembre 2013 à 13 h 25 min

    ” 90 minutes hyper dense et bien serré” Pour moi tout est dit, je suis content d’avoir vu Arcade Fire qui ne passe pas souvent par chez nous, mais je suis aussi déçu, par un set trop court à mon goût, à presque 50 € la place en salle, je trouve qu’on est a droit à s’attendre à un peu plus que bonjour, 1h30, merci et au-revoir ! La composition du set aurait pu être un peu plus variée dans les albums, néon B et suburbs ont été mis de côtés,le concept lui était sympa, innovant et fun mais voilà qu’on aime un groupe on en attend toujours beaucoup plus.

  5. Marc

    26 novembre 2013 à 21 h 43 min

    Il y aurait sans doute matière à discuter sur la setlist mais rien à dire, Arcade Fire est toujours fidèle à l’attente. Pourra-t-on les revoir un jour en salle en Belgique?

    Plus de mots ici: http://mescritiques.be/spip.php?article1730

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>