Les Kinks bientôt réunis?

kinks2

Pour la première fois depuis 1996, les deux frères Davies sont sur la même longueur d’onde.

Le premier, Ray, chanteur et compositeur principal du groupe phare des sixties, a toujours été le plus ouvert sur la question. Il a récemment lancé au NME qu’une reformation des Kinks était “aussi proche qu’elle a jamais été”.

Le deuxième, Dave, a toujours été le plus réticent à un tel scénario. C’est bien connu, ces deux-là se sont détestés à un point tel qu’ils n’était plus concevable de les voir dans une même pièce. Or, dans une récente interview à Uncut, le guitariste a expliqué que “ce serait une honte” s’ils ne célébraient pas leurs cinquante ans.

En tout cas, les deux en ont discuté dans un pub londonien en août dernier. Dave: “On s’est retrouvé en août et les quelques premiers jours étaient très beaux. On est allé au pub, on a bu quelques Guinness, parlant de toutes sortes de trucs, les vieux jours et autres ‘et si’. J’ai dit à Ray que ce serait une honte si on n’essayait pas de faire quelque chose”.

Avec les Beatles, les Stones et les Who, les Kinks sont un des groupes les plus importants de la vague pop anglaise des années 60. L’écriture de Ray Davies, ses vignettes so British de la vie quotidienne de ses concitoyens et de Londres, le jeu de guitare mélodique et saturé (certains disent que ce sont les Kinks qui ont inventé le hard rock avec ‘You Really Got Me’) de son frère et leur style dandy chic londonien, sans oublier des hit intemporels à foison en font une influence majeure pour plusieurs générations de groupes anglais: des Jam aux Arctic Monkeys, du Clash aux Libertines, des Smiths à Blur, ils sont tous tombés dans la marmite Kinks.

Et puis, bien sûr, la rivalité entre les deux frères fait partie de la légende du rock. Il n’était pas rare que les deux en viennent aux poings durant leurs concerts. En 2006, Dave a été victime d’une attaque qui l’a laissé paralysé d’un côté. Il est aujourd’hui tout à fait remis.

Alors, une dernière tournée pour les Kinks? Ray: “J’aimerais que quelque chose de bon sorte de cela. Pas un truc triste… J’aimerais faire quelque chose de sensible, d’artistique et digne. Les éléments sont réunis pour que cela puisse arriver, si les gens savent se tenir. Où se lâchent au moment opportun…

DIDIER ZACHARIE


commenter par facebook

5 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>