The Libertines de retour… pour l’argent

libertines

Une seule date de prévue, à Hyde Park cet été. Pete Doherty ne cache pas qu’à la clé, il y a surtout un gros cachet que, dans la situation qui est actuellement la sienne, il “ne peut pas refuser”.

Les Libertines seront de nouveau sur scène le 5 juillet prochain. L’information a finalement été confirmée vendredi par le groupe lui-même. La reformation sera de courte durée puisque, comme en 2010, les quatre comparses ne joueront que le temps d’un concert à Hyde Park, au cœur de Londres, pour le festival British Summer Time.

Le groupe britannique, dont la renommée se base essentiellement sur le duo d’écorchés Pete Doherty et Carl Barât, sera néanmoins accompagné d’une belle brochette d’artistes rock anglo-saxons : Reverend & the Makers, The Rifles, Maximo Park, The View ou encore The Enemy. Sans oublier les Pogues, qui feront sonner leur punk rock irlandais aux pieds de Big Ben. Avec une affiche pareille, les fans sont sur le pied de guerre quelques jours avant la mise en vente des tickets le 2 mai prochain.

 

 

L’argent d’abord

Mais si le groupe se reforme, ce n’est pas pour l’amour de la musique. Comme l’expliquait son chanteur Pete Doherty au site Ynet dimanche, c’est pour l’argent.

“Et bien, j’ai accepté. Il n’y a pas si longtemps, j’ai écouté les chansons des Libertines sur Youtube et ai soudain eu un accès de nostalgie, donc je me suis dit ‘pourquoi pas’, et puis on m’a indiqué la somme d’argent proposée, et je ne vais pas vous mentir, je ne pouvais pas me permettre de refuser, tout du moins pas dans ma situation financière actuelle. J’ai récemment été assigné en justice après qu’une jeune fille que je connaissais m’ait dit que j’étais le père de son enfant. J’ai une fille d’un an et demi et j’ai une grosse pension alimentaire à payer, ce qui fait que je suis endetté. C’est très compliqué de dire non pour moi en ce moment, j’ai de gros soucis financiers.” Des considérations pragmatiques, et un peu de nostalgie, avant d’ajouter “je ne sais même pas si je suis censé vous dire ça”.

Et quand il s’agit de faire de l’argent, le groupe ne lésine pas sur les artifices de communication. Alors que Pete Doherty lâchait des bribes d’information sur Ynet, Carl Barat, au même moment, faisait enfler la rumeur en déclarant au site Gigslutz “libérez-vous pour le 5 juillet”. Quelques heures plus tard, le groupe poste sur sa page facebook une photo de la carte du Hyde Park,  Laissant le soin aux fans de véhiculer le message. The Libertines a finalement confirmé l’information vendredi matin.

Déjà en 2010, la reformation du groupe, séparé depuis 2004 après que Pete Doherty a sombré dans la drogue et a cambriolé la chambre de Carl Barat, s’était faite pour des raisons financières. Le show avait eu lieu au Reading Festival.

Gabriel Nedelec (st.)


commenter par facebook

2 commentaires

  1. Fuser

    27 avril 2014 à 2 h 53 min

    Bouhh ! Ils se reforment pour de l’argent !

    Alors que les autres groupes, ce n’est qu’amour de la musique et du public…

    Epoque bénie, vive Arcade Fire et Fauve ou le retour du religieux et de la révolte à la petite semaine.

    Bref, le rock dans nos mornes plaines n’est plus qu’une affaire de petit bourgeois et d’élite culturel bon teint.

    Up the bracket

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>