Foot & rock: playlist pour survivre au Mondial

liam-gallagher-vs-damon-albarn

Ça y est, c’est parti pour le grand barnum du pied-ballon! Et comme on ne va pas y couper, voici la playlist pour tenir le coup jusqu’au 13 juillet. Rock et football, bon ménage? On n’ira pas jusque là, mais il y a de quoi faire!

Notre Onze:

Mano Negra, « Santa Maradona (Larchuma Football Club) »

La Mano Negra, l’Amérique latine, la religion du foot! Pour son dernier album en 1994, la bande à Manu Chao mouille le maillot et envoie la sauce balle au pied. « Tapez! Sur le ballon! Tapez! Sur le voisin! » Ambiance tribunes surchauffées et commentateurs chauvins. « Football! Football! Football! » Déjà, la figure centrale n’est autre que le petit roi argentin Saint Maradona!

Rod Stewart, « You’re In My Heart »

Quand Rod The Mod revient avec cette ballade en 1977, on ne l’a jamais entendu aussi touchant, sincère et intime. On découvrait l’homme aux centaines de conquêtes plus sentimental que jamais. « Tu es dans mon coeur/ Tu es dans mon âme/ Tu sera mon souffle jusqu’à ma mort/ Tu es mon amour/ Tu es ma meilleure amie/ Tu es dans mon âme » Plus loin, « Tu es toutes les chansons d’amour qui seront jamais écrites » Devant tant de tendresse, les femmes succombent. Jusqu’à ce qu’on comprenne, au détour d’une petite phrase, que cette déclaration d’amour est destinée… au Celtic Glasgow et à Manchester United, ses seuls amours.

Bob Marley, « Iron Lion Zion »

‘tention, le foot, ce n’est pas que de l’amour, c’est aussi un sport dangereux. C’est en effet à partir d’une blessure à l ‘orteil non soignée lors d’un match anodin entre journalistes et reggaemen que Bob Marley développera un mélanome qui se transformera en cancer généralisé. C’est sérieux! Bob Marley est mort des suites d’un match de foot!

The Wedding Present, « George Best »

Oh, c’est surtout pour le titre du disque et sa pochette, une des plus iconiques du rock indé. Premier album de The Wedding Present sorti en 1987, en fait une compilation de singles, « George Best » est une ode à l’ancien attaquant nord-irlandais, considéré par Pelé et Maradona comme un des plus grands joueurs du monde. Rapidité, technique, vista et un sens du but exceptionnel, George Best a fait les beaux jours de Manchester United… et les moins beaux. Car George Best, avant d’être footballeur, est une rock star. Excès, j’en-foutisme, alcoolisme, clash avec les arbitres et entraîneurs, suspension, retraite à 26 ans, retour puis renvoi du club à l’âge de… 27 ans. C’est simple, George Best, c’est l’histoire du rock anglais.

New Order, « World In Motion »

On n’imagine pas New Order fans de foot. Et pourtant! Sumner et Hook sont supporters acharnés de Manchester United (tandis que Ian Curtis était lui pro Man City). En 1990, ils s’attaquent à l’hymne officiel de l’équipe d’Angleterre pour le Mondiale italien. Au départ, la chanson devait s’intituler « E For England ». Si, si. Bon esprit, New Order! Tristement, la FA (Football Association anglaise) a refusé, y voyant bizarrement une référence à l’ecstasy… Quoiqu’il en soit, ce sera le seul numéro 1 de New Order. Mais pour nous, Belges, supporters des Diables, c’est aussi surtout l’hymne d’un vol, d’une injustice, d’un scandale! Ce but de David Platt à la 119e minute en huitièmes de finale alors que ces Anglais n’avaient pas dépassé la moitié du terrain de tout le match!… O Rage! O Désespoir!

Underworld, « Born Slippy »

Au milieu des 90′s, l’Angleterre est back on the tracks. Les équipes de foot sont revenues au niveau européen après avoir été interdites de compétition suite au drame du Heysel, la Brit Pop et la scène electro explosent, et le Royaume de Lisbeth est la terre d’accueil de l’Euro 1996 comme juste retour des choses. Quel rapport avec Underworld et leur titre ‘Born Slippy’? Aucun. Enfin, au départ. Bande-son du film « Trainspotting », ‘Born Slippy’ est devenue un peu par hasard, mais surtout grâce à son refrain « Shouting Lager Lager Lager Lager! », le chant des supporters allant se rassasier après le match du dimanche. Au désarroi du groupe qui dénonçait dans la chanson l’état végétatif de la populace anglaise. Mais bon, c’est devenu un tube, non? Alors quoi!

Oasis, « Morning Glory »

Il faut parler d’Oasis, tout de même. Ce sont eux qui ont remis le foot au milieu du jeu rock. Il y a eu un match épique entre rockeurs anglais, le Damon face au Liam, c’était autre chose que les petites bagarres dans la presse ou sur Twitter… En 1996, pour booster les ventes de « (What’s The Story) Morning Glory? » aux Etats-Unis, l’équipe sort la chanson éponyme en single. Dans la vidéo pour le marché US, on les voit… taper du ballon rond. Cliché? Et comment! Pour leur défense, c’était probablement une idée du label américain. Aux dernières nouvelles, Noel Gallagher a fêté le titre de champion d’Angleterre de Manchester City en envahissant le terrain en compagnie de Johnny Marr des Smiths. Et il a même, souvenir ultime, récupéré le brassard du capitaine de l’équipe: Vincent Kompany.

White Stripes, « Seven Nation Army »

C’est sans doute le dernier tube rock planétaire. Mais aujourd’hui, c’est surtout le chant des footballistes! Quel pire destin pour une chanson rock que de se retrouver entonnée dans tous les stades du monde, que ce soit du foot européen, américain, ou autres et quasiment nulle part ailleurs? Pour en rajouter, « Seven Nation Army » était la chanson porte-bonheur de l’équipe d’Italie devenue championne du monde en 2006 en ayant battu… Sept nations. On ne peut rien face au destin.

Weezer, « Represent »

Rivers Cuomo est fan de soccer. Il paraît même qu’il aurait pu faire carrière. Bref, lors de la campagne 2010 en Afrique du sud, l’homme de Weezer a décidé d’écrire l’hymne non officiel de l’équipe américaine. Si, si, les Américains jouent aussi au foot… Sont pas mauvais, d’ailleurs. Huitièmes de finaliste en 2010. C’est pas rien. Bon, c’est surtout un sport de filles, là-bas… Et de nerds, donc, semblerait. Weezer, quoi…

Manu Chao, « La Vida Tombola »

En numéro 10, on revient avec Manu et Diego. La chanson que Manu Chao a écrite pour le documentaire d’Emir Kusturica sur Diego Maradona. Diego, petit génie argentin, gaucher magique, champion du monde en 1986, drogué, déchu et dopé au début des années 90, mais néanmoins homme du peuple, el Diego!, grande gueule bien à gauche, ami de Fidel et de Hugo Chavez… Maradona a inspiré des films et des chansons. Son successeur, Lionel Messi, lui, n’inspire rien. Si ce n’est des pubs pour Gillette et la justice espagnole qui l’a coincé pour fraude fiscale…

Johnny Hallyday, « Tous ensemble »

Une dernière pour rire. En 2002, la France est tenante du titre… et se voit déjà brandir la fameuse Coupe une deuxième fois. Du coup, la FFF met le paquet. On va chercher Johnny pour l’hymne officiel, dont on suppute qu’il n’entrave rien au foot, mais c’est pas grave, c’est Johnny, et il y va, Johnny! « On est champion! On est tous ensembleuh! » Avec ça, qui pour arrêter les Bleus? Hein? Qui? Ben, comme souvent… Les Bleus. Résultat des courses, un carnage sur toute la ligne: 3 matches, deux défaites (dont une historique en ouverture face au Sénégal), un match nul et zéro but marqué. La France est la première équipe championne du monde en titre depuis 1966 à se faire sortir dès le premier tour. Comme le dit le slogan des Bleus cette année: « Impossible n’est pas français! » (Rigolez pas, en 2014, personne ne les attend, ils pourraient bien aller jusqu’au bout!)

Allez! Bon Mondial! (et bon courage, surtout…)

DIDIER ZACHARIE

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

9 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>