Autour de Lucie et des Innocents aux Francofolies de Montréal

Jipé et Jean-Cri toujours Innocents. Photo Pierre-Yves Thienpont.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A MONTREAL

La vingt-sixième édition des Francofolies de Montréal s’est ouverte jeudi par une journée pluvieuse.

Mais ici c’est comme si la pluie n’existait pas. On en parle à peine. Par contre, un qui fait les gros titres des journaux, alors qu’il ne se produira que mardi et mercredi au Centre Bell, c’est “le phénomène Stromae” comme titrait ce matin le quotidien La Presse. Faut dire que le festival, qui a déjà tout vu et tout vécu, n’a encore jamais reçu un artiste francophone vendant plus de deux millions de son dernier album dans le monde et pour qui il faut prévoir le vaste Centre Bell (comparable à nos Sportpaleis ou Bercy) deux soirs d’affilée pour répondre à la demande.

Mais on y reviendra. En attendant, les programmateurs ont pris un malin plaisir à mettre à la même affiche deux groupes français revenants des années 90: Autour de Lucie et les Innocents. Cela fait dix ans que le groupe de Valérie Leulliot n’a plus sorti d’album, la chanteuse publiant en 2007 un disque solo. Cela n’est que détails diront ceux qui n’oublient pas que la chanteuse parisienne est la seule membre permanente, commune à tous les albums d’Autour de Lucie. On l’a retrouvée, à Montréal, entourée d’un nouveau batteur et du guitariste Sébastien Lafargue. Visiblement heureuse de mêler ses anciens titres à ceux qui figureront sans doute sur ce disque annoncé depuis deux ans. Comme si le temps s’était arrêté…

Concernant les Innocents, les choses sont plus claires puisque l’an dernier, au Brussels Summer Festival, Jipé et Jean-Cri avaient présenté ce spectacle intimiste qu’ils avaient créé ici, à Montréal, célébrant des retrouvailles après quinze ans d’absence.

Les intéressés, avant le concert, nous ont confirmé qu’un single paraîtra bien à la rentrée et le nouvel album en novembre, sur Sony Music. Avec, dans la foulée, une tournée, qui, jusqu’en 2015 au moins, devrait se poursuivre à deux. Le groupe, ce sera sans doute pour plus tard. Cultivant avec un art consommé l’habitude de faire les choses lentement et avec soin, ils n’ont toujours révélé sur scène que deux nouveaux titres, histoire de préserver la surprise et surtout de plaire au public en reprenant un “best of” de ces années 90 qu’ils ont marquées. Cet été, ils se lanceront dans les festivals devant un public plus important (du Paléo aux Francos de Spa), histoire de se prouver qu’avec deux voix et deux guitares, on peut déplacer des montagnes et être “Un homme extraordinaire”.

THIERRY COLJON

Les Innocents seront aux Francofolies de Spa, sur la grande scène du Village Francofou le 19 juillet.


commenter par facebook

2 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>