Werchter : TUnE-yArDs en attendant 18 heures

Mathieu Golinvaux

En cette troisième journée de Rock Werchter, sous une pluie fine, tenace et mordante il est quasiment impossible de se concentrer tant la plaine affiche des couleurs noires jaunes rouges et oranges aussi.

Pas loin de 9.000 Hollandais sont aussi dans la place. Ils devront attendre encore plus longtemps que nous. Ceci dit, la pluie a ses vertus et le Klub C est confortablement rempli pour Merrill Garbus toute en couleurs à l’image d’un groupe essentiellement féminin. Les percussions tribales rappellent les Talking Heads d’antan ou plus récemment tUnE-yArDs vogue non loin d’Animal Collective. La Miss est bien en voix. Le concert très percutant et pas loin d’être impeccable. Sauf que… Sauf que… La Belgique joue dans moins de nonante minutes et ici comme ailleurs, il y a beaucoup d’électricité dans l’air. N’en déplaise à Triggerfinger (auréolé d’un disque d’or), qui ne verront pas le début du match et malgré la sympathie envers le trio anversois, nous ne les verrons pas non plus.

Le concert des Black Keys, à 20h10 sur la Main Stage, dans la foulée d’une victoire contre l’Argentine, risque d’être à graver au burin dans l’histoire du festival.

PHILIPPE MANCHE
Photo: Mathieu Golinvaux


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>