Stromae a réussi le coup d’envoi d’un week-end de folie en festivals

stromae1
Préc.1 of 2Suiv.
Stromae

Stromae aux Francofolies. Photo René Breny

Les 9.000 premiers festivaliers ont rejoint Spa mercredi en fin de journée pour une ouverture en trombe des 21e Francofolies.

Sous un soleil retrouvé, la première soirée – qui se déroulait uniquement sur la grande scène de la place de l’Hôtel de Ville – a réjoui les premiers festivaliers qui ont profité de la voix du belgo-portoricain Gabriel Rios avant de faire la «Fête» avec Stromae, première tête d’affiche du festival de la ville d’eau.

L’accueil spadois fut bien sûr royal, donc, comme partout ailleurs, même si on a déjà connu public plus démonstratif. Ici, place de l’Hôtel de Ville, on avait un public très familial mais guère exubérant avant “Alors on danse”. Paulo fut à la hauteur pourtant, on ne peut rien lui reprocher. Sa mine fatiguée contredisait le dynamisme dont il a fait preuve dans ses chorégraphies. On peut d’ailleurs plus parler de gymnastique que de danse tellement le lascar en nage se démène.

Moins d’une semaine après son concert aux Ardentes, Stromae plus showman que maestro a une nouvelle fois enchanté le public et mis le feu à la scène pendant plus d’une heure trente, alternant ses succès tels que «Papaoutai», «Alors on danse», «Ta fête», «Formidable», osant même un «Tous les mêmes» a capella.

stromae3

stromae5

stromae4

stromae1

stromae2

Préc.1 of 2Suiv.

commenter par facebook

12 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>