Lady Gaga à Bruxelles: tout ça pour ça

GetContentCAE91B0P

Le commentaire de Thierry Coljon.

Lady Gaga s’offre la Grand-Place de Bruxelles! Il y a de quoi être honoré de voir une diva internationale choisir la capitale européenne pour un exercice assez inédit: le tournage de son dernier clip qui se retrouvera dès ce mardi matin sur YouTube. Sûr que des millions de vues vont suivre de par le monde. Tout bénéfice touristique pour la Ville de Bruxelles qui a fort logiquement accepté la proposition venant d’une firme de disques et d’un opérateur mobilophone qui, en plus, règle l’addition.

On peut malgré tout se poser la question: est-il normal qu’une des plus célèbres places publiques au monde soit ainsi «kidnappée» par un événement commercial? Qu’en ont pensé les Bruxellois, les Européens et les touristes venant des quatre coins de la terre pour LA voir (la place, pas la chanteuse!) et à qui on a refusé l’accès lundi soir? Pas contents qu’ils étaient. Les heureux clients, possesseurs d’un sésame, gagnants de la loterie privée, eux, ont eu droit à un joli spectacle.

Quoi qu’en disent les intéressés, c’est par le plus grand des hasards que l’agenda des deux stars n’a trouvé que la Belgique comme point d’intersection pour l’enregistrement de ce duo. Pour Tony, cet album de duos consiste à élargir son public «d’un certain âge» aux jeunes fans de la Lady. Et pour Gaga, c’est une façon comme une autre de faire oublier les mauvais scores de son dernier album pop en s’adressant – juste avant les cadeaux sous le sapin – à un nouveau public pour elle. On appelle ça un crossover industriel, du win-win. Et rien d’autre. Et qu’un artiste se vende à une marque de mobilophonie, comme Mika la semaine dernière à l’AB, comme U2 vendant son disque à Apple, ce n’est pas nouveau. Cela nous rappelle le déclin définitif des firmes de disques. Tout est à vendre, non?


commenter par facebook

10 commentaires

  1. Marc

    23 septembre 2014 à 14 h 46 min

    Mais la Grand-Place est kidnappée la plupart du temps.
    Je travaille à deux pas et je ne compte plus les jours où elle est défigurée par des scènes. Je ne voudrais pas être dans a peau d’un touriste qui vient passer deux jours à Bruxelles et n’aura pas l’occasion de la voir vierge de tout élément intrusif…

  2. Jappy

    23 septembre 2014 à 15 h 05 min

    Si on a fait un tel battage, ce sont les médias les responsables qui montent en épingles le moindres pipi de pigeon. Et à propos de pigeons, sans jeu de mot, ça marche !

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>