Véronique Sanson en son royaume

15d0313Sanson17

Véronique Sanson, entourée de dix musiciens, a livré, vendredi au Cirque royal, une performance émouvante et bourrée d’énergie. Elle revient en novembre à Forest National et au Forum.

C’était il y a trois ans. Véro enregistrait son album live au Cirque royal, pour un disque qui sera couplé à Amoureuse, son premier album dont on fêtait en 2012 les 40 ans. Cette fois, il s’agit de rendre hommage à ses “années américaines” balisées par trois albums parus entre 1973 et 1978. Ouvrant a cappella par “Vancouver”, Véronique rassure d’emblée sur l’état de sa voix. On la sent tendue, la Sanson tout de cuir vêtue. Mais en forme également, amincie et toute belle. Elle ne peut cacher son bonheur devant l’accueil enthousiaste de son public qui remplit le Cirque.

Derrière elle, on retrouve son groupe mené par Dominique Bertram à la basse et Basile Leroux à la guitare. Trois cuivres – dont Steve Madaio à la trompette, le seul à l’avoir accompagnée durant toutes ces fameuses années 70 – et deux choristes, cela donne du souffle et du coffre. Véro passe du piano à l’avant-scène comme un poisson dans l’eau, alternant moments de bonheur et instants de grande fragilité où on la sent envahie par l’émotion. Ses histoires d’amour tristes (comme “Ma révérence”) ont visiblement toujours prise sur cette hypersensible.

La chanteuse radieuse rassure aussi ceux qui craignaient de ne pas entendre certaines pépites “hors période”. Comme pour s’excuser d’imposer des chansons peu connues et surtout combler son public, Véro reprend aussi bien “Besoin de personne” qu’”Amoureuse” ou “Chanson sur ma drôle de vie” qui ont toute leur place dans ce cortège seventies. Pour “Bernard’s Song”, son amie Maurane la rejoint pour une première standing ovation. La Sanson est tellement heureuse qu’elle dépassera les deux heures de concert prévu pour ajouter un “Bahia”, histoire de clore sa prestation sur une note moins triste. Le public est debout, Véro ne peut cacher sa joie et son émotion. Oui, la queen of the rhythm’n'soul, comme la présente Bertram, est bien de retour en son royaume: belle et rayonnante. Elle travaille sur un nouvel album qui, peut-être, sera prêt pour ses concerts de novembre.

THIERRY COLJON
PHOTO SYLVAIN PIRAUX.

Véronique Sanson sera à Forest National le vendredi 27 novembre et au Forum de Liège le 28. Tickets mis en vente au 0900/00.600 dès le 20/3.


commenter par facebook

6 commentaires

  1. lutin

    14 mars 2015 à 14 h 58 min

    La presse fait l unanimité, le public aussi . Sa meilleure tournée depuis 1993 ; concert et tournée à ne manquer sous aucun prétexte !!

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>