Frances Bean Cobain: “Kurt ne voulait pas être la voix d’une génération”

frances-tt-width-604-height-403-bgcolor-000000

En pleine promotion pour le film documentaire sur son défunt père (Cobain: Montage of Heck, projeté dans les cinémas Kinepolis du Royaume le 23 avril), Frances Bean Cobain, 22 ans, s’est pour la première fois laissée aller à quelques confidences sur l’héritage paternel.

“Je n’aime pas Nirvana plus que ça”, a-t-elle confié à Rolling Stone. “Je suis plus dans Mercury Rev, Oasis et le Brian Jonestown Massacre. La scène grunge ne m’a jamais intéressée”. Pour autant, “‘Territorial Pissings’ est une putain de bonne chanson. Et ‘Dumb’ – Je pleure à chaque fois que je l’écoute. C’est vraiment un aperçu de la vision qu’il avait de lui-même, drogué ou sobre, et se sentant illégitime d’avoir le titre de ‘voix de sa génération’”.

Elle qualifie le documentaire dont elle est productrice exécutive de “journalisme émotionnel. C’est le plus proche qu’on puisse avoir de voir Kurt raconter son histoire avec ses propres mots”. Mais elle ajoute: “Quand j’ai rencontré (le réalisateur) Brett Morgen, j’ai été très spécifique quant à ce que je voulais voir, et à la manière dont je voulais que Kurt soit représenté. Je lui ai dit: “Je ne veux pas de cette mythologie de Kurt et de tout ce romantisme’”.

Au sujet de celui qu’elle appelle Kurt: “Mon père était très ambitieux. Mais il y a beaucoup de choses qui lui sont tombées dessus et qui ont excédé ses ambitions. Il voulait que son groupe ait du succès. Mais il ne voulait pas être la voix d’une génération”. “Il est devenu encore plus important après sa mort que lorsqu’il était en vie (…) Notre culture est obsédée par les musiciens morts. On adore les mettre sur un piédestal. Il en est devenu Saint Kurt”


Nirvana – Territorial Pissings (MTV Studios… par laynecobain

“Je devais avoir quinze ans quand je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas moyen de lui échapper. Je n’avais qu’à être dans une voiture et écouter la radio pour entendre sa voix (…) Sa voix parlée ressemble à la mienne. Elle a un coté monotone mais aussi une profondeur qui est proche de la manière dont je parle. Je ne sais foutre rien de comment ça se fait. Je ne parlais même pas quand il était là”.

Elle mentionne également la fois où les anciens membres de Nirvana se sont retrouvés chez elle: “Ils ont eu ce que j’appelle le ‘K.C. Jeebies’ qui signifie que lorsqu’ils me voient, ils voient Kurt. Ils me regardaient et je pouvais dire qu’ils avaient l’impression de voir un fantôme (…) Ils parlaient entre eux, rabâchant de vieilles histoires que j’avais entendu des millions de fois. J’étais assise sur une chaise, fumant à la chaîne, baissant le regard comme ça (mimant l’ennui suprême – ndr). Et ils se sont arrêtés pour me dire: ‘Tu fais exactement ce que ton père aurait fait’. Mais j’étais contente qu’ils soient venus”.

Pour le réalisateur du film, Brett Morgen, Kurt Cobain est mort “d’un coeur brisé”. C’est ce qu’il a raconté au NME: “J’ai trouvé sa véritable lettre de suicide, c’était inattendu. Et je me suis dit: ‘En me basant sur tout ce dont j’ai été témoin, ça n’a aucun sens’. Kurt n’avait pas de problème avec la musique, il en a parlé ouvertement. S’il avait voulu arrêter, il aurait arrêté. Rien ne menait à cette lettre de suicide”.

Dans le documentaire, Courtney Love admet que Cobain a tenté de se suicider à Rome, le 3 mars 1994, parce qu’il savait qu’elle “pensait” à le tromper. Pour Morgen, c’est la vraie raison: “Il mettait tous ses oeufs dans le même panier. Et quand ça a explosé dans sa tête, ça a mené à ce sentiment d’humiliation. Kurt est mort d’un coeur brisé. Il pensait que sa femme le trompait et elle et Frances Bean étaient tout ce qu’il avait. Le film tente de comprendre commente Kurt réagissait comme il le faisait lorsqu’il se sentait trahi. On a essayé d’extraire la racine de son mal”.

Lire aussi > Nirvana, le rock, tout ça…

DZ

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

3 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>