Tout l’amour de la famille Chedid

GetContentCAW13KZQ

Samedi soir, dans un Cirque royal rempli, le public a fait le plein d’amour grâce à Louis Chedid et ses enfants Matthieu, Joseph et Anna.

Comme l’a rappelé Matthieu, l’idée, en France du moins, est assez inédite. L’idée, pour le père et ses trois enfants, est de partir pour une petite tournée. Juste pour le plaisir de se retrouver tous ensemble sur scène et de le partager avec le public. Il n’est pas question d’ego ici (ce qui n’empêche pas la troupe de reprendre “Egoman”) mais bien de partager en public un amour fou, quasi enfantin et tellement naturel, pour la musique.

Ils ont déjà joué ensemble: Matthieu et Louis ont par le passé réalisé ensemble des albums et Joseph et Anna ont déjà fait partie du groupe de -M-. Mais tous les quatre ici ont voulu se faire plaisir en reprenant les chansons des uns et des autres, s’échangeant tous les instruments. Seul Louis n’est pas passé derrière la batterie. Et pas question de céder au star-système. Les chansons d’Anna (un peu connue sous le nom de Nach) et de Joseph (alias Sélim) sont mises autant en évidence que les tubes de Louis et de Matthieu. Et il n’est pas question pour autant de se contenter d’un feu de camp familial. C’est une vraie mise en scène que nous a proposée la famille, avec joli décor blanc et lumières douces. Du solo au quatuor, toutes les formules possibles alternent pour le plus grand plaisir d’un public vite debout.

“Machistador” et “Qui de nous deux” assurent l’ambiance aussi bien que “T’as beau pas être beau”, “Anne ma soeur Anne” ou “Ainsi soit-il”. Personne, dans la famille n’est oublié. Pas plus l’écrivaine Andrée Chedid (à qui Matthieu a joué “Délivre” sur son lit de mort et qu’il a repris ici en solo avec beaucoup d’émotion) qu’Emilie, la grande soeur réalisatrice, Marianne la maman et les enfants, tous présents dans la salle. Même que Matthieu est venu quérir un bisous à sa mère pendant que Louis et Anna le suivaient dans le parterre.

Tout cet amour familial, la famille l’a partagé avec nous, dans la bonne humeur et avec tendresse. Louis aussi a été très ému au moment de chanter “Bouc-Bel-Air”, cet endroit où la famille a passé tant d’étés du bonheur. “On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime”. C’est ainsi que les Chedid clôturent un concert magnifique de plus de deux heures. Le public, nourri de tout cet amour et de cette joie de vivre, est reparti heureux et plus fort du Cirque royal. Meilleur aussi. Oui, la famille Chedid est un modèle amoureux, un bain de jouvence, une remarquable idée pour un monde meilleur. Merci à vous, les Chedid pour tant d’amour.

THIERRY COLJON
PHOTO SYLVAIN PIRAUX


commenter par facebook

3 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>