16 live chez David Letterman

screen-shot-2015-04-13-at-11-15-30-am

Après 33 ans et 6028 émissions, David Letterman a quitté son Late Show ce mercredi, sur CBS. Un peu comme si Michel Drucker quittait la télé (on peut imaginer ça?). Sauf que Letterman, en 33 ans, a eu l’occasion d’inviter son lot de live à voir et revoir. Petit florilège.

Avant d’entamer le décompte, commençons par la fin. C’était une réclamation du patron. Que son groupe préféré vienne jouer sa chanson préférée. Les Foo Fighters ont donc logiquement annulé une date afin de venir jouer “Everlong” pour les adieux de Monsieur Letterman, comme ils l’avaient fait pour son retour à l’antenne après une opération du coeur en 2000.

Lundi, c’est Eddie Vedder qui est venu payer son tribut en jouant “Better Man” (du troisième album de Pearl Jam, Vitalogy).

Tom Waits, lui, a dévoilé une nouvelle chanson pour marquer le coup: “Take One Last Look”.

… Après s’être amusé avec George Clooney en interview

Partons désormais dans les archives… Un passage remarqué chez Letterman ouvre les portes de la gloire. Depuis le plateau de CBS à New York, c’est tout le pays qui vous tend les bras si vous réussissez votre coup. Cela, Kendrick Lamar l’avait bien compris lors de son premier passage en 2013:

De même que Phoenix qui, en 2009, a mis les Américains à genoux avec son Wolfgang Amadeus Phoenix. Et ce passage chez Letterman n’y a sans doute pas été pour rien.

On continue dans l’excellence avec “Wolf Like Me” par TV on the Radio en 2006. Le groupe à son sommet…

Beyoncé a ses débuts solo… ça s’appelle un tube.

Parmi les performances WTF, The Vines en 2002. A l’époque, les Australiens étaient pressentis pour gagner la couronne rock n’ roll devant les Strokes et autres White Stripes… C’était avant que le chanteur Craig Nicholls soit diagnostiqué avec le syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. A revoir les images, on comprend mieux…

C’est vrai qu’ils avaient un bon style, les Strokes

Blur n’a jamais eu qu’un hit aux Etats-Unis: “Song 2″, en 1997.

Afghan Whigs présentant son monumental Black Love avec le single “Going To Town”. 1996.

Un petit Rage? Un petit Rage!

En 1995, David Bowie revient d’outre tombe (ou quasi, des années 80…) avec Outside, album conceptuel invendable influencé par le rock indus de Nine Inch Nails et le cinéma de David Lynch. Un vrai retour en grâce.

Alice In Chains avec le regretté Layne Staley en 1996 lors d’une de ses rares apparitions télé. Rauque et glauque.

Au début des 90′s, il n’y avait rien de tel qu’un passage de L7 en télé. C’était certitude que ça allait être le bordel…

Tandis que dans les années 80, il était impératif de tout miser sur Iggy Pop, même durant sa période pop…

BONUS. TOP 10

10 choses que Mick Jagger a appris en 50 ans de carrière.

Le top 10 de U2

Et comment parler cool avec Snoop

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

5 commentaires

  1. bruno

    22 mai 2015 à 9 h 44 min

    Bonne compil, mais le petit rage est sur Saturday night live (sur NBC) et pas sur letterman (sur CBS) et Alice in Chains sur Later… (sur la BBC, un autre continent donc…) #fact checking..

  2. Le Soir

    22 mai 2015 à 10 h 38 min

    Doh! C’est modifié.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>