Qui est Feu! Chatterton?

LIEGE. AUX ARDENTES. FEU CHATERTTON EN CONCERT.   Photo Michel Tonneau

Au deuxième jour des Ardentes, le hip-hop laisse la place aux guitares. Avant dEUS en soirée, Feu ! Chatterton ouvrait le bal et BRNS enrayait.

Noir Désir est mort et jusqu’à présent sa descendance était honteuse. Mais voilà, le digne héritier est peut-être arrivé… Et en même temps, il serait indigne, triste et sans saveur de considérer Feu ! Chatterton comme un simple ersatz de feu la bande à Cantat.

Feu ! Chatterton est un groupe parisien qui a lu les poètes romantiques (Alfred de Vigny et… Chatterton, en l’occurence) et écouté Bashung (l’album du même nom). Il est aussi et surtout mené par un chanteur qui a de la présence et du style, quelque part entre Proust et l’acteur Reda Kateb, une sorte de manouche lettré qui clame ses textes comme le poète mais sans pour autant être prétentieux. Et c’est peut-être la touche magique du groupe. Quelque part entre Noir Désir pour le lyrisme, Bashung dans les arrangements voire un Fauve fréquentable par moment, Feu! Chatterton y ajoute une petite touche manouche qui fait du bien à la France.

Résultat, auteur d’un seul EP, il est peut-être d’ores et déjà un des plus beaux espoirs du rock à la française. En tout cas, le concert était parfait. Maîtrisé, agréable, bien foutu. Que demande le peuple?

Sur la même scène, quelques heures plus tard, BRNS a remis le couvert. Quatre ans que le groupe tourne sans cesse, pas de doute, la machine est huilée. Les Bruxellois restent donc solides, toujours en première ligne dans la catégorie espoir belge. On attend juste du nouveau. On attend un truc qui nous surprenne!

DIDIER ZACHARIE
Photo MICHEL TONNEAU

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

5 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>