Pour conclure les Ardentes 2015…

LIEGE. AUX ARDENTES.  KENDRICK LAMAR EN CONCERT.   Photo Michel Tonneau

Notre top 5 des concerts. Les chiffres de fréquentation. Le bilan des organisateurs.

64.000 festivaliers se sont déplacés vers le Parc Astrid de Coronmeuse pour ces 10e Ardentes, a annoncé dimanche l’organisation du festival liégeois. Malgré l’effort sur l’affiche proposée, c’est en recul par rapport au record de l’année dernière, 76.000.

“Cette édition est extrêmement contrastée et enrichissante, le bilan est encore plus difficile à tracer”, explique Gaëtan Servais, co-organisateur du festival. “Par rapport aux éditions précédentes, nous avons attiré davantage de festivaliers extérieurs à la Wallonie. Par contre, notre public liégeois habituel était moins présent, ce qui explique sans doute la baisse de fréquentation.”

La journée la plus importante en termes d’assistance a été celle du samedi avec 19.000 personnes sur le site. Les têtes d’affiche Nicki Minaj et Iggy Pop ont assuré le spectacle. “L’immense Kendrick Lamar fait partie des moments forts du festival au même titre que Nicky Minaj, dont le bonheur était communicatif”, souligne Fabrice Lamproye, co-organisateur et programmateur des Ardentes. “Signalons aussi la bonne tenue des groupes belges. Si un concert devait résumer cette édition, j’opterais pour celui de De La Soul, qui a rassemblé plusieurs générations et plusieurs styles musicaux.”

En ce qui concerne la sécurité, le bilan est positif d’après l’organisation. “Il n’y a rien de particulier à signaler”, concède Fabrice Lamproye. “Nous avons essentiellement constaté les incidents habituels comme des vols au camping. La presse a parlé d’une tentative de viol mais cela n’a pas été confirmé par les autorités policières.”

Concernant le nom du site où se dérouleront les Ardentes 2016, le mystère reste entier. Les organisateurs se donnent encore un peu de temps pour faire leur choix. “C’est plus compliqué que prévu”, avoue Gaëtan Servais. “Nous avons visité une quinzaine de sites en région liégeoise. Nous devons faire le choix le plus judicieux en tenant compte de tous les paramètres et, si vraiment nous ne trouvons pas, la Ville a confirmé que nous pourrions encore disposer du site de Coronmeuse un an de plus.” (avec Belga)

LIEGE. AUX ARDENTES. DEUS EN CONCERT.   Photo Michel Tonneau


NOTRE TOP 5 DES CONCERTS

> Kendrick Lamar (Jeudi, 23h30, Open Air)

Il y a eu des discussions jusqu’au bout à propos du concert de Kendrick Lamar. L’argument, qui se tient, était que le Kendrick ne s’était pas donné les moyens pour faire vivre son magnus opus To Pimp A Butterfly en live. De fait, cela impliquait un big band d’une dizaine de personnes. Pour notre part, on a surtout vu l’aisance du bonhomme à contourner le problème et à s’adapter en formation réduite, rock, pour envoyer la sauce à l’énergie de manière plus que convaincante. Le rappeur ne faisait que dix dates en Europe, il n’en est qu’au début de sa tournée. On espère le voir en formation big band, mais ce qu’on a vu aux Ardentes a confirmé ce qu’on pensait déjà en écoutant son disque: 2015 est son année.

> Iggy Pop (Samedi, 22h10, Open Air)

En un quart d’heure, la chose était pliée. « No Fun », « I Wanna Be Your Dog », « The Passenger », « Lust For Life ». Que demande le peuple? Evidemment, l’intensité a un peu baissée par la suite, mais l’Iguane en a profité pour ressortir quelques perles de The Idiot et pour prouver que les sonorités de l’axe Detroit-Berlin 1977 étaient toujours d’actualité. Quant au show, James Osterberg, 68 ans, est toujours au taquet. Le corps torturé, la patte qui traîne (foutue hanche…), mais l’énergie intacte. On se répète: que demande le peuple? Iggy était parfait pour faire la fête en terre liégeoise.

> Nicki Minaj (Samedi, 23h00, HF6)

C’était le combat dans l’arène. Iggy vs Nicki. Le grand écart représentatif des Ardentes. Et clairement, ce n’était pas le même public… Pourtant! En sortant du concert d’Iggy, on croise les secours qui s’occupent d’une femme à moitié dans les vapes. Cinq minutes plus tard, arrivant au HF6 où la Nicki se fait attendre, c’est un jeune homme qui est transporté sur le brancard… Faraway, So Close. Quant au concert. Ce qui est certain, c’est qu’il a rameuté du monde, que la salle était über blindée et le public chaud-patate. La Queen Bitch callipyge a quant à elle jouée de ses atouts, chanté un peu, remué des fesses beaucoup et réjoui son public surtout. Bref, elle a fait le boulot et c’est ce qu’on attendait d’elle. Un concert qui restera comme le plus populaire de ces Ardentes, dans tous les sens du terme.

> De La Soul (Vendredi, 20h, Open Air)

Sur scène, le trio d’origine avec big band. De La Soul n’est pas venu à Liège pour faire de la figuration, ni même pour assurer le minimum syndical. Ça a joué, groové, ronronné. Ça a claqué quand les cuivres s’y sont mis à leur tour, et devant, le trio de grands gamins n’a eu de cesse de relancer la paaaartey, à gauche, à droite et ailleurs dans le public. Idéalement programmé en début de soirée sur l’Open Air, De La Soul a envoyé du feel good partout à Coronmeuse. Plaisir.

> Feu! Chatterton (Samedi, 15h40, HF6)

La belle découverte de ces Ardentes. Leur concert aux Nuits Botanique avait déjà fait parler de lui, mais alors que le premier album est terminé et devrait voir le jour à l’automne, Feu! Chatterton a donné un concert maîtrisé, agréable, et tout simplemeent bien foutu. Reprenant le flambeau de la tradition rock lettré made in France, le groupe parisien offre un répertoire qui cite Noir Désir, Bashung, Dominique A, ou même Ferré, mais garde un style bien à lui personnalisé par le charisme de son chanteur Arthur Teboul. Un groupe à suivre de près.

Ph. M., D.S., D.Z., G.My.
Photos Michel Tonneau

> Tous nos articles sur les Ardentes 2015


commenter par facebook

4 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>