Johnny à Nyon 19 ans après

Exclusif - Prix Spécial - No web - No blog - Johnny Hallyday sur scène lors de son premier concert, à Nîmes le 2 juillet 2015

Pour fêter ses 40 ans, le Paléo Festival de Nyon, en Suisse, a invité Johnny Hallyday, 19 ans après sa seule prestation au festival.

NYON
DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

Sa 182e tournée, Johnny a décidé de l’ouvrir par les festivals d’été, tout le mois de juillet. Début du mois, dans les arènes de Nîmes, il donnait le coup d’envoi du tour Restant Vivant qui se termine à Monaco fin juillet, avant de reprendre, en salles, le 2 octobre et passer p ar Bruxelles les 20 et 21 novembre. Pour le moment, il est question de sillonner la France jusqu’au 16 mars 2016.

Jeudi, au Paléo de Nyon, Johnny faisait son grand retour, 19 ans après sa seule prestation dans le festival qui fête cette année ses 40 ans. Il a en tout cas eu plus de chance que Calogero et Sting qui, la veille, ont dû subir un orage continu qui a vite détrempé la plaine de l’Asse et les 40.000 festivaliers.
La météo cette fois est au beau fixe. A minuit moins quart, le fringant rockeur de 72 ans apparaît sur scène en passant sous la batterie qui s’envole dans les airs pour l’occasion. Ce sera là le seul effet de mise en scène. C’est décidé : Johnny en a fini avec les entrées aériennes ou dans la foule. Le mot-clé de 2015 est SOBRIETE. Pantalon et gilet de cuir sur chemise grise rayée, Johnny fait oublier sa chevelure peroxydée et sa veste zébrée de 1996. Un look qui avait ici suscité autant de sarcasmes que le « Bonsoir Genève » lancé à la légère. Cette fois, Johnny ne s’est pas trompé. « Bonsoir Nyon », lance-t-il en promettant, en fin de concert, de ne plus rester 19 ans sans venir voir ce public qui lui a fait fête.

Entouré de 15 musiciens et choristes, le Taulier a opté pour un répertoire resserré autour de quelques titres récents, de bons vieux rock’n’roll (« O Carole » et « Nadine » d’après Chuck Berry) et de tubes incontournables (« Oh ! ma jolie Sarah », « Quelque chose de Tennessee », Gabrielle », « L’envie d’avoir envie », « Le pénitencier », « Allumer le feu », « Que je t’aime », etc.)

La voix n’a rien perdu de sa force ni de sa justesse mais il faut laisser à l’artiste le temps de reprendre son souffle. D’où de longs solos instrumentaux et un interlude par ses choristes sur « Higher ». Johnny en fait le moins possible, se contentant de son célèbre jeu jambes écartées. Le titre plébiscité par les internautes est ici « J’ai pleuré sur ma guitare » qu’il avoue avoir chanté pour la première fois à Nyon. Trois ans après la tournée Jamais seul, Johnny surfe sur l’excellente impression laissée par son dernier album (plus de 600.000 Rester Vivant vendus à ce jour) et semble définitivement entré dans la meilleure partie musicale de sa carrière, 55 ans après ses débuts. L’âge lui va bien. Il en fait moins, se contentant d’être Johnny sans les excès en tout genre et fautes de goût du passé.

THIERRY COLJON
PHOTO JACOVIDES MOREAU.

Johnny sera les 20 et 21 novembre au Palais 12. Infos tickets : www.sherpa.be

Setliste :

Rester vivant
O Carole
Je veux te graver dans ma vie
J’ai pleuré sur ma guitare
Au Café de l’Avenir
Oh ! ma jolie Sarah
Quelque chose de Tennessee
Gabrielle
L’envie
Higher (interlude)
Fils de personne
Le pénitencier
Nadine
Seul
Jusqu’à minuit
Que je t’aime
Allumer le feu
Te manquer
Je suis victime de l’amour
La musique que j’aime


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>