Les secrets de la réussite du Ronquières Festival



Le Ronquières Festival a battu un nouveau record de fréquentation, avec 32.000 festivaliers.

La recette du Ronquières Festival, utilisée depuis quatre ans déjà, se rode et… ça fonctionne! Le festival hennuyer du milieu de l’été a battu un nouveau record de fréquentation cette année, pour sa quatrième édition. Après les tickets de dimanche, ce sont tous les tickets de samedi ainsi que les « Pass 2 Jours » qui ont tous trouvé acquéreurs. 32.000 festivaliers auront arpenté en tout les deux scènes du Ronquières durant ce week-end ensoleillé, contre plus de 30.000 en 2014.

GetContentCAIMCX1P

Quel est l’ingrédient secret de cette réussite? Au niveau de la programmation, il y en a, en fait, deux. Comme chaque année, Ronquières fait la part belle aux artistes belges, tout en proposant des têtes d’affiche grand public. Samedi, après l’ouverture des Bruxellois de Gonzo, on a notamment aperçu la douce Alice on the roof, qui a livré une prestation plutôt calme. L’après-midi, après la belle performance de Dotan (des Pays-Bas), le rap de la Smala, le rock de Balthazar et la pop baroque de BRNS se sont succédé sur les scènes bâbord et tribord du plan incliné, pour une pré-soirée 100% belge. A 20h30, nos compatriotes ont laissé la place à un Charlie Winston survitaminé et à la planante Brigitte, avant de revenir au plat pays avec dEUS. Ces derniers ont clôturé la soirée en beauté et leur enthousiasme n’a pas été ébranlé par une coupure de courant d’une dizaine de minutes. “Alors on va boire un coup?”, a plaisanté le groupe, avant de lancer, avec humour: “Et maintenant, un solo lumièèèères!” (il n’y avait guère plus que ces dernières qui fonctionnaient).

GetContentCAHHN5S6

Ce dimanche, même schéma: on attend les Belges Antoine Chance et Great Mountain Fire dans l’après-midi, avant une soirée avec des noms issus de la variété (française) : les Frero Delavega, Kyo et Christophe Willem. Dans un autre registre, Shaka Ponk, qui présentera son nouveau show “encore plus rock n’roll” à Ronquières, est très attendu.

Autre clé de la réussite: l’événement  fait la part belle aux familles et aux enfants. Un espace de jeux, avec mur d’escalade et château gonflable, est spécialement aménagé pour ces derniers. Cette année, le festival a été labellisé, comme Esperanzah, “Backsafe”, parce qu’il prend des initiatives pour favoriser le retour à domicile des fêtards et mélomanes en toute sécurité. Petit bémol: de nombreux festivaliers se sont plaints de la longue file à l’entrée, certains ont mis plus d’une heure pour entrer sur le site.

GetContentCAHEY591

>>> Notre critique du concert de Brigitte

Photos: Pierre-Yves Thienpont


commenter par facebook

3 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>