Great Mountain Fire joue à la chaise musicale

GMF_-«Mihnea_Popescu_2-700x357-620x357

Great Mountain Fire s’est déchaîné sur la scène bâbord du Ronquières Festival ce dimanche.

Vingt-six degrés à l’ombre, et pourtant, Thomas de Hemptinne, le chanteur de Great Mountain Fire a l’audace d’arriver en poncho. Pas étonnant pour ce groupe connu pour son look et sa musique improbables. Face à un public pas vraiment connaisseur mais ayant l’envie de lui donner sa chance, le groupe bruxellois se lance à coups de chansons ultra-rythmées, d’attentions aux spectateurs – « ca va ? Pas trop chaud ? » -  et surtout, de petits mouvements de danse complètement séduisants. Rapidement, on a l’impression que ces cinq loustics jouent à la chaise musicale. De la guitare au piano, en passant par le tambourin ou les percussions, trois d’entre eux ne tiennent vraiment pas en place.  Très vite, les spectateurs sont conquis. Les jeux d’instruments, le passage d’une à plusieurs voix et la sympathie générale du groupe animent une foule pourtant endormie par la chaleur.

Great Mountain Fire se donne à fond, les cinq garçons s’amusent, et ça se voit !  Et quand, en fin de concert, les festivaliers commencent doucement à s’éloigner pour rejoindre la scène des Fréro Delavega, le groupe ne perd rien de son énergie. Au contraire, les musiciens invitent le public à taper dans les mains et à chanter en chœur,  créant sans artifice une chouette ambiance de fin d’après-midi. Une chose est sûre,  même sans décor, Great Mountain Fire a fait le show de la première à la dernière minute. Un concert découverte pour beaucoup, mais qui a définitivement séduit.  Une performance qui tombe à pic pour faire connaître leur deuxième album Sundogs sorti en mai.

Marine Delacroix


commenter par facebook

1 commentaire

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>