La parenthèse hip-hop avec Black M, l’ambianceur

BRUXELLES BSF Black M                         PHOTO: Hatim KAGHAT

Le public habitué du BSF aura découvert un tout autre univers mercredi soir sur la Place des Palais. Après les frères toulousains Bigflo et Oli, c’est la star des ados Black M, ancien membre de Sexion d’assaut qui a mis le feu pour cette Urban Night.

Le soirée avait commencé tranquillement à 18h devant le Palais Royal. Attention tranquille ne veut pas dire sans ambiance. Le jeune duo familial Bigflo (22 ans) et Oli (19 ans) n’a pas déçu les enfants et séduit leurs parents. “Jsuis pas un gangsta, Pas la peine de mentir, jsuis comme toi”. Les mains en l’air, le public de 5 à 60 ans reprend en coeur les paroles des rappeurs. Comme ils le disent si bien, ce n’est pas une question d’âge, ni de poids pour s’imposer comme ils l’ont fait.

BRUXELLES BSF, Bigflo et Oli                  PHOTO: Hatim KAGHAT

Pourtant, ce n’était pas gagné car il y avait peu de monde. Mais Bigflo et Oli ne se dégonflent pas et enchainent avec leurs deux musiciens (un violoncelliste et un autre aux platines) des textes pertinents et piquants. “Le rap c’était mieux avant, avant j’étais pas né!” Le duo prouve qu’il est capable d’attirer un jeune public sans parler “de filles qui sont des putes et de mecs qui ont raté leur vie”. James Deano a fait la surprise de monter sur scène pour un rap improvisé “spécial Belgique”.

L’Urban Night se poursuit avec Disiz, celui qui s’est fait connaître en 2000 pour sont titre “J’pète les plombs”.

Puis, arrive le tant attendu Black M. Place au show hip-hop (presque) à l’américaine: danseurs, flashs, lumières et micro en or (en or ??).
Conscient que son seul album solo Les yeux plus gros que le monde n’allait pas le faire tenir deux heures, il a beaucoup parlé, improvisé et n’a pas cessé d’inviter son public à danser. Et ça, ça marche! Trois pas en arrière, trois pas en avant, on tourne le dos, on tourne à gauche, à droite… «Vous êtes fatigués? On n’est pas fatigués!»

BRUXELLES BSF, Bigflo et Oli                  PHOTO: Hatim KAGHAT

Les autres membres de son label Wati-B sont presque tous venus donner de la voix et présenter des extraits de leur prochain album, prochain single, etc. (Mais où est Black M ?)

Il prend 15 minutes de pause. Il sort son smartphone et envoie des vidéos en «snap» (sur le réseau snapchat). Finalement, pour son rappel il revient pour chanter les deux trois tubes que tous les jeunes attendaient, dont le dernier «Sur ma route».
Ça saute, ça tape des mains, la Place des Palais a presque tremblé.

Photos: Hatim Kaghat


commenter par facebook

1 commentaire

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>