Pukkelpop… Bilan provisoire

20150821PKPD3-18

Premier point Pukkelpop après deux jours de festival.

> Le concert qu’il ne fallait pas manquer  > Goat (Wablief ?!, vendredi 22h40)

20150821PKPD2-88

Que dire de la tribu païenne afro-kraut-psychédélique ? Un concert de Goat se vit plus qu’il ne se raconte. Mais on tente de vous raconter ça très bientôt. D’ores et déjà un des, et sans doute même LE concert du festival. Les dieux sont avec eux !

> Le concert qu’on a malheureusement manqué > FFS (Marquee, vendredi 20h50)

20150821PKPD2-48

Franz Ferdinand + The Sparks. Ça s’annonçait quelque chose de hors norme. Et bien, si on en croit les divers commentaires (et on les croit), ce fut comme annoncé. Déjanté et bon esprit. En plus de leur répertoire commun sorti au début de l’été, les deux groupes ont ajouté quelques pépites de leurs groupes respectifs. Argh… quand on pense qu’on avait nié l’AB parce qu’on se disait qu’on les verrait au Pukkelpop…

> Le concert qu’on n’avait pas vu venir > Limp Bizkit (Main Stage, jeudi 20h30)

20150820PKP01-86

Parlez d’une surprise. Deux jours plus tard, pourtant, on maintient. Un gros son, une ambiance de feu et une efficacité à 200%. Quelques heures avant la fin des festivités, Limp Bizkit est le meilleur truc vu sur la Main Stage, ce triangle des Bermudes où il se passe des choses on ne peut plus bizarroïdes (lire ci-dessous)… S’il y a une tête d’affiche populaire à retenir (et ce n’en était même pas une à proprement parler) de ce Pukkelpop dont les tentations sont de plus en plus populistes, c’est bien Limp Bizkit.

> Le concert « ça va comme tu veux ? On ne te dérange pas trop ? » > Young Thug (Dance Hall, vendredi, 17h10)

KIEWIT, Concert musique festival pukkelpop young thug.GOLINVAUX MATHIEU./LESOIR

Ce serait intéressant de voir combien le Pukkelpop a déboursé pour faire venir le rappeur d’Atlanta. Lui, en tout cas, a empoché. Fait acte de présence. Puis s’en est retourné dans ses vapeurs et sa limousine. Une grosse répète, voilà ce à quoi on a eu droit. De la pantalonnade, quoi…

> Le concert ô rage ô déception ! > Jamie XX (Dance Hall, vendredi 00h00)

On a donc un gars qui a sorti un des meilleurs disques de l’année. Il se produit à minuit, le vendredi, l’horaire parfait, en somme. L’horaire d’une tête d’affiche attendue et respectée (pas d’une tête d’affiche à la Major Lazer, quoi…). Ça aurait dû être un grand moment, celui qui allait marquer cette édition, voire sa carrière ! Sauf que le Jamie, il a débarqué… pour un DJ set. Sérieusement ? T’es dans un des festivals les plus réputés d’Europe, un album incroyable sous le bras, un horaire de rêve et t’es pas foutu de venir avec un groupe ? Non, à la place, on a droit à une soirée disco baléares…

Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que désormais, au Pukkelpop, si tu veux une tête d’affiche, tu dois te taper Major Lazer ? C’est ça ? Et bien ça, JAMAIS ! Plutôt crever la gueule ouverte dans une bouse de vache, tiens ! Major Lazer, c’est NON ! Major Lazer, c’est la PLAIE ! Quant au Jamie, déjà qu’il cause pas en interview… Pfff… Quel carnage !

> Le concert bon esprit > Courtney Barnett (Club, vendredi 18h15)

KIEWIT, Concert musique festival pukkelpop ambianceCourtney barnett

Vous prenez pas la tête. Une gratte, des chansons, de la spontanéité. Bonne énergie, bon esprit, bonnes chansons. Et puis, Courtney est cool! Voilà. Que demande le peuple?

> Le concert qui nous a pris à la gorge samedi au petit matin > Slaves (Marquee, samedi 12h40)

Guitare-batterie-tatouages-grandes gueules… Et ça a bien cogné. Au réveil, comme ça… Punk’s Not Dead, qu’y disaient. Eh ben on confirme, punk’s not dead ! Du côté d’Albion, les working class heroes se réveillent ! Ça va chier !

> La scène du désespoir > Main Stage

On vient d’en parler, mais du côté de la Main Stage, il se passe des trucs pas net. De loin, on entend la foule hurler, jouir de plaisir, on comprend pas très bien. Il n’y a pas si longtemps, les grosses affiches s’appelaient Nick Cave, Stone Roses, Portishead ou Foo Fighters… Aujourd’hui… En fait, on ne saurait trop dire. Mais on évite autant que possible…

DIDIER ZACHARIE
Photos MATHIEU GOLINVAUX

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

4 commentaires

  1. V

    23 août 2015 à 8 h 03 min

    Alors je suis tjs surpris des critiques musicales du soir mais bon.

    -Courtney Barnett était mauvais. La sauce n’a pas pris.
    -FFS m’a laissé sans voix pdt … 30 sec puis je suis parti.
    -Jamie xx était annonce pour un djset depuis le début. Mais bon cela que surprend encore le journiste. Cela était tt de même un bon moment.

    Mes bons souvenirs
    -four tet
    -Todd terje
    -the district
    -Viêt cong
    -Christine and the queens

  2. C.B.

    24 août 2015 à 11 h 44 min

    Je n’en reviens pas que vous ayez été surpris au moment même d’avoir un DJ set de la part de Jamie XX. Ni que vous considériez son album (plein de clichés) comme un des meilleurs de l’année (mais là c’est une question de goût sans doute).

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>