Offspring… Les gens sont fous!

20150821PKPD3-95

Au Pukkelpop, Offspring a fait pleurer des gens. Le même Offspring que les tubes de 1994, oui. On n’a pas tout compris.

Sur l’écran géant, on voit cette jeune fille chanter à perdre raison, se prendre la tête dans les mains. Elle retrouve son amie pour la serrer. Et ensemble, elles pleurent. Ça se passe alors que Dexter Holland et ses sbires jouent une ballade à la guitare acoustique. Pendant les autres titres punk bubblegum interchangeables, ça pogotte dans tous les sens. Les gens sont fous. Des gamins et des trentenaires. C’est comme s’ils vivaient le plus beau moment de leur vie. Nous, on est là, au milieu, un peu mal à l’aise. On observe, pantois. La Flandre, c’est quand même pas pareil…

On en a déjà touché un mot, mais l’impression fut particulièrement présente durant le Pukkelpop, celle qu’en Flandre, n’importe quel groupe anglo-américain qui a eu un semblant de tube il y a moins de quarante-cinq ans peut faire salle comble. Vous vous souvenez de Live ? Non ? C’est normal. En Flandre, ils ont été les seuls au monde à non seulement s’en souvenir, mais à les vénérer durant quinze ans! Ils s’en souviennent encore, si ça se trouve. Là, c’est un peu le même phénomène avec Offspring. Comprends pas… D’autant que le groupe ne fait pas grand chose pour mériter ces éloges. C’est le moins qu’on puisse dire. Mais alors quand ils envoient « Come Out And Play » et « No Self Esteem », je vous dis pas…

20150821PKPD3-96

Offspring, c’est une peu une erreur de l’histoire. En 1994, à l’heure où Kurt Cobain se tire une balle, l’industrie qui perd alors sa poule aux oeufs d’or tente de refaire le coup qui a réussi trois ans auparavant. A savoir, dégoter quelques branleurs aux cheveux gras capables d’écrire une ou deux chansons pop. C’est tombé sur Offspring. Ils avaient pour eux un disque avec deux titres particulièrement jouissifs, il faut bien dire. Mais bon, de là à qu’ils en fassent une carrière de vingt ans…

Et donc, Offspring, en 2015, sur la grande scène du Pukkelpop, ils sont là un peu bedonnants, à envoyer leur best of punk bubblegum avec l’air de s’emmerder, pas totalement, mais un peu beaucoup quand même. Pour dire, on mettrait des hologrammes à la place, ça ferait pas grande différence. Mais ils sont là et ils jouent. Ils jouent leur truc qu’ils jouent depuis trois plombes parce que, qu’est-ce que vos voulez qu’ils fassent d’autre ? Ecrire un ballet ? Une musique de film ? Un disque electro-ambient ? Non, ils jouent leurs trois accords et empochent le blé, point-barre. C’est tout ce qu’ils ont jamais fait, c’est tout ce qu’ils feront jamais, avant avec enthousiasme, désormais avec un chéquier. Mais on ne va pas non plus les en blâmer vu la réaction d’hystérie collective que ça suscite !

Voilà… Bad Brains, Bad Religion, Blak Flag, Dead Kennedys, les Melvins, Mudhoney… Que dalle. C’est pour Offspring la timbale. Ils avaient les bonnes chansons au bon moment. Les tubes, finalement, il n’y a que ça qui reste.

DIDIER ZACHARIE
Photos MATHIEU GOLINVAUX

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

9 commentaires

  1. Al

    24 août 2015 à 13 h 53 min

    Un peu too much comme réaction.

  2. Marc

    24 août 2015 à 17 h 52 min

    Mwéé … C’est clair que rien de neuf sous le soleil … Mais, sans nier l’effet madeleine de Proust, on a passé un bon moment samedi avec The Offspring. Jeunes et vieux se sont réjouis ensemble. Néerlandophones certes, mais aussi un bon paquet de francophones. Pour des peys de 50 berges, ils ont plutôt de beaux restes moi je dis. Je réagis car ça me peine un peu de lire un article comme celui-ci alors que pour Evil Superstars, attendus certes mais supermous, pas en place, pas sympas, à côté de leurs pompes …on crie au génie … J’ai rien vu de très dingue au Pukkel ce samedi (sauf peut-être dans le Shelter, mais avec un son de m*), alors je dois dire que j’étais content d’y voir The Offspring, pour le bon moment de la journée ! Dommage pour ceux qui n’étaient pas là, encore plus dommage pour ceux qui ne comprennent pas :D

  3. JusticeForOffspring

    24 août 2015 à 18 h 45 min

    Qu’est-ce que c’est pour une diarrhée, cet article?? Qu’on me rassure, l’auteur n’a pas sorti ça de sa tête?! Je veux bien qu’on puisse ne pas aimer la musique de Offspring, qu’ils ont pris de l’âge et tout… Mais sérieusement! Si les dizaines de milliers de spectateurs continuent de pogoter sur leurs tubes, c’est qu’ils sont tous fous??

    Cet article est une insulte à la fille précitée, une insulte à la Flandre, une insulte aux fans et une insulte au groupe qui ne mérite pas ça. Si la bande à Dexter Holland a réussi, ce n’est pas parce qu’ils “avaient les chansons au bon moment”. Car dans le cas contraire, plus personne n’irait les voir aujourd’hui. Or l’article dit bien qu’il y a toujours autant de monde (c’est bien la seule vérité de ce navet). D’ailleurs les Offspring ont cette particularité de renouveler leur public au fil des ans. Ceux qui vont assister aux concerts n’ont pas tous 50 ans, et heureusement!

    Mon cher Zacharie, réfléchis bien: est-ce ces dizaines de milliers de personnes qui ont tort de vénérer un groupe toujours vivant après 30 ans de carrière (et pas 20 comme indiqué ci-dessus)? Ou c’est juste ton cerveau rempli d’acide qui dégouline sur ton clavier??

  4. ben

    1 mars 2019 à 16 h 37 min

    Article lamentable, condescendant et avec avec un drôle de relent anti-flamand…

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>