Archive en apothéose finale du BSF

PHOTO HATIM KAGHAT

Après AaRON l’élève sympa, c’est le maître Archive qui a mis tout le monde d’accord en clôturant magistralement le Brussels Summer Festival.

AaRON est un groupe éminemment sympathique. Pour Simon et Olivier, il s’agissait dimanche soir d’un véritable retour, l’occasion de présenter We Cut The Night, leur nouvel album à paraître le 18 septembre. L’idée, en festival, n’est bien sûr pas de saouler le public avec les nouveaux titres mais de dérouler les tubes en mode best of. Ce qui n’a pas empêché le nouveau single “Blouson noir” de boucler un set de fort bonne tenue.
Le seul hic, finalement, c’est la comparaison, cruelle, avec ceux qui leur succédaient sur cette même grande scène de la place des Palais, Archive. Les élèves français et les maîtres anglais. Archive en mode puissance explosive, comme ce fut déjà le cas à Werchter au début de l’été. Darius Keeler, à son clavier, harangue ses troupes de son poing levé en permanence. Les deux chanteurs se succèdent (les filles sont restées à la maison pour la tournée des festivals) et tout le monde est concentré pour livrer le meilleur d’une musique tendue jusqu’au feu d’artifice final. Le visuel est propre au groupe, jusqu’à deux extraits du film Axiom.
De “Feel It” à “Lights”, Archive a été magistral de bout en bout, transformant la nuit bruxelloise en une voie lactée magique, un festival de couleurs et de vibrations jouissives.
THIERRY COLJON
PHOTO HATIM KAGHAT.

Aaron revient le 3/12 au Reflektor à Liège, le 4/12 à l’Eden de Charleroi et le 24/2/16 à l’AB.


commenter par facebook

5 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>