Les amateurs, mais pas que…

Frontstage - LODC 2

Les rappeurs bruxellois de L’Or Du Commun seront ce vendredi au Bucolique Ferrières. Notamment. Interview…

Il souffle ces temps-ci un petit vent de fraîcheur sur le rap francophone. Côté Hexagone, ils s’appellent BigFlo & Oli, Nekfeu et ses camarades de 1995… Chez nous, ils ont pour noms L’Or Du Commun, La Smala, voire même Starflam dans la mesure où l’on y a retrouvé ses jambes de vingt ans ! D’ici quelques jours, les Bruxellois de L’Or Du Commun (Primero, Loxley, Swing et Féléflingue) reprendront du service après une petite pause estivale. Sur scène, animés par l’envie de foncer sans se prendre la tête.

Cet été, après Couleur Café, vous avez enchaîné avec les Ardentes, ce qui vous fait deux gros festivals consécutifs : pas mal !

Robin « Loxley » : Nous sommes super contents ! Nous avons sorti notre premier projet fin 2013, et nous avons été sincèrement surpris par l’ampleur que ça a pris. L’année dernière, nous nous sommes vite retrouvés à Dour. Nous ne pensions évidemment jamais arriver à un tel niveau à une telle vitesse, en tout cas par rapport au public. Là, je pense que nous nous sommes un peu installés. Couleur Café, ça a été d’office hyper jouissif et honorifique, dans le sens où c’est de là que nous venons. Et même, pour la plupart d’entre nous, c’est là que nous avons vu nos premiers concerts étant gamins. Pour moi, c’est assez fou ! Et puis maintenant, nous préparons le prochain projet auquel nous allons consacrer un peu plus de temps, je pense.

D’autres « gros » concerts ?

Dans cette évolution, nous avons eu pas mal de gros concerts à l’étranger. Nous avons commencé à jouer en France, en Suisse, au Luxembourg et là (Ndlr : en juillet), nous jouons notre première date aux Pays-Bas. A Rotterdam, pour la grande fête de la ville…

Et comme vous êtes bilingues, ça va aller ?

Malheureusement pas du tout, et ça nous désole parce que nous avons du public en Flandre. Ça nous arrive d’être relayés par les médias néerlandophones, et nous avons déjà joué quelques fois en Flandre. Notamment au Vooruit, en première partie de MF Doom. Alors le fait de ne pas pouvoir nous expliquer clairement avec le public, c’est un peu triste. Mais c’est un problème belge, on le sait… malheureusement !

Frontstage - LODC 1

Ce projet, que peut-on déjà en savoir ?

En fait, nous n’avons pas d’idée claire, si ce n’est de se remettre à chercher, vraiment. Trouver une nouvelle démarche, ou ne pas en trouver, mais en tout cas repartir avec une nouvelle énergie. Donc forcément, ça amènera autre chose. Pas parce que l’énergie est différente, mais parce qu’elle est neuve. Là, nous avons juste envie de foncer, de ne pas se prendre la tête, et faire des tracks, accomplir ce que nous aurons en fin de compte entrepris.

Avec toujours une petite touche d’humour ?

Robin : Je pense qu’il y aura toujours de l’humour, oui.

Felice : Je pense que nous allons aussi sûrement rester fidèles au premier album, parce que ça reste l’une de nos grosses références. Les gens nous rappellent souvent que c’est le point fort, c’est comme ça dans tous les groupes aussi, le premier album est beaucoup plus spontané. Après, il y a toute une évolution. Artistiquement, aussi : nous avons été inspirés par un tas de trucs qui se font pour le moment. Mais je pense que les gens ont vraiment adoré ce côté un peu old school. Ce serait génial d’arriver à retomber un peu là-dessus, tout en faisant d’autres choses aussi. Et puis, l’idée est aussi de se développer un maximum au niveau des images. Les clips que nous avons sortis jusqu’à présent ont un petit quelque chose d’amateur, et dans « amateur », il y a « vivant ». Ce côté « on se démerde avec le peu de moyens que nous avons ». J’espère que dans le prochain projet, nous arriverons à trouver des thèmes et des morceaux qui font plus référence à cette facilité, à cette énergie…

Didier Stiers

> L’Or Du Commun ce 28 août au Bucolique Ferrières Festival (accès gratuit, comme pour les autres concerts de ce Pure FM Green Tour). Et, entre autres : le 12 septembre au Rockerill (dans le cadre de l’Uzine Festival), le 25 septembre aux Nocturnes de l’ULB.

> L’Odyssée (l’illu est de Sozyone) et Scenarios du camarade Primero sont toujours téléchargeables sur www.lorducommun.com

 

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

1 commentaire

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>