Morrissey: « Bonsoir, splendide Belgique! »

ay98834668file-november-2-e1355350431880

C’est par ces mots, et en Français dans le texte, que le flamboyant chanteur anglais Morrissey a démarré les festivités lundi soir à l’Ancienne Belgique lors d’un concert très plaisant.

Un an après ses deux concerts anversois, Steven Patrick Morrissey retrouvait l’Ancienne Belgique avec manifestement beaucoup de plaisir à l’image de cette prestation de très bonne tenue.

Seulement, on le sait, le « Moz » est aussi un sacré personnage. Excentrique et quand même paranoïaque au point d’avoir exigé de la salle du boulevard Anspach de ne pas servir les boissons dans les gobelets recyclables jugés « trop dangereux ». Mouais. Qu’il fasse virer du catering les saucisses Bifi – Morrissey est végétarien et milite depuis des années contre la souffrance animale (l’association GAIA avait affrété un stand) – passe encore de là à imaginer qu’il puisse penser se faire caillasser par gobelets….

20h33 et des poussières. Une vidéo des New York Dolls laisse place sur l’écran du fond de scène à une ambianceuse avant l’arrivée sur scène de Morrissey et de ses cinq musiciens. « Suedehead » emprunté à Viva Hate, son premier album solo, donne le ton. C’est d’ailleurs par un morceau du même album, l’imparable « Everyday is like Sunday » que s’achèvera le concert 100 minutes plus tard.

Un Morrissey toujours très en voix pour une relecture de son dernier album solo (son dixième) World peace is none of your business sans négliger d’autres perles de son immense répertoire comme « Now my heart is full » de Vauxhall and I.

Toujours bien entouré (deux guitares, ça fait toujours du bien), le crooner compte aussi sur des vidéos « shocking ». Ainsi sur « Ganglord », ce sont des images de brutalités policières qui défilent tandis que sur « Meat is murder » (l’un des deux Smiths joué hier avec « What she said »), ce sont des images de bestiaux égorgés qui secouent les estomacs.

De bonne humeur, il se présente après avoir introduit ses musiciens comme « Brigitte Bardot ». Morrissey a rempli sa mission même si on a senti un petit flottement en milieu de concert. Reste qu’à 56 ans, le Moz a plus que jamais la niaque !

PHILIPPE MANCHE

Setlist: Suedehead/ Alma Matters/Speedway/ Ganglord/ Staircae at the University/ World Peace is none of your Business/ Now My Heart Is Full/ I’m throwing my arms around Paris/ Oboe Concerto/ Mama Lay Softly On The Riverbed/ I will see you in far-off places/ The Bullfighter Dies/ Kiss Me A Lot/ I’m not a Man/ Will Never Mary/ Istanbul/ My Dearest Love/ What She Said/ Meat Is Murder RAPPEL Everyday is like Sunday


commenter par facebook

5 commentaires

  1. momo1951

    29 septembre 2015 à 12 h 07 min

    Reportage complet et 6 vidéos HD du concert ici :

    http://fun1959.canalblog.com

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>