Bryan Ferry, crooner à la voix de velours

12038238_10153055944917212_489324642614723698_n

L’ancien leader de Roxy Music, qu’il a revisité à nombreuses reprises mardi soir à l’Ancienne Belgique, était en séance de rattrapage à Bruxelles.

Sans véritable nouvel album excepté son récent Avonmore, Bryan Ferry avait annulé son concert au même endroit suite à des problèmes de voix. Même si ses cordes vocales étaient légèrement voilées lors de son impeccable concert d’hier soir, Ferry, entouré de dix musiciens dont trois choristes, a récolté un véritable triomphe à la suite d’un show d’un peu plus de nonante minutes d’une classe folle.

En interprétant une dizaine de chansons de Roxy Music, avec des musiciens au top et un son vraiment vintage, on est encore impressionné de se rendre compte combien Ferry et les siens étaient en avance pour l’époque. Que ce soit lors de la version de « Ladytron » qui flirte vers Can avant de bifurquer vers le Funkadelic de George Clinton avec son solo psychédélique à la « Maggot brain » ou lors d’un inouï « Virginia plain », on retrouve cette rafraîchissante approche quasi expérimentale (merci Brian Eno) dans la pop des années septante. Et puis, c’est vrai aussi que les « Let’s stick together », « Love is a drug » et « Do the strand » n’ont pas pris une ride.

En grand interprète qu’il est, Bryan Ferry, sincèrement ému par l’accueil du public, a également repris Bob Dylan. Par deux fois. Deux chansons échappées de The Freewheelin… qu’étaient « Bob Dylan’s dream » et « Don’t think twice, it’s all right ». Bien sûr, le bel homme qu’il est toujours avait consacré un album entier au poète rock avec Dylanesque et le plaisir qu’il avait mardi a glissé ses solos d’harmonica était aussi palpable.

Pour le reste, « Bête noire » et « Zamba » période solo ont atteint des sommets. Idem avec le « Stronger throught the years » seul extrait de l’album Manifesto joué hier. Ah oui, l’hommage à Lennon via son « Jealous guy » (un des plus beaux textes sur la jalousie soit dit en passant) était lui aussi parfait. Thanks a lot, Sir !

PHILIPPE MANCHE


commenter par facebook

1 commentaire

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>