Madonna à Anvers: la peur de vieillir

Anvers, 28/11/15, Concert de Madonna. Photo: Sylvain Piraux pour LESOIR

Madonna se produisait samedi au Sportpaleis d’Anvers dans le cadre de son Rebel Heart Tour. Toujours reine, la Madonne?

Comment vieillir dans la pop? C’est tout le dilemme auquel fait face Louise Ciccone, 57 ans dont une trentaine au sommet des hit-parade. Première pop star féminine à être devenue son propre patron, Madonna a montré la voie avec style et autorité et permis l’éclosion des Beyoncé, Lady Gaga et autres Nicki Minaj. Mais en 2015, face à cette concurrence accrue, la reine de la pop porte-t-elle toujours la couronne?

Anvers, 28/11/15, Concert de Madonna. Photo: Sylvain Piraux pour LESOIR

C’est en tout cas ce qui semble motiver ce Rebel Heart Tour, dès l’intro (qui résonne avec 20 minutes de retard sur l’horaire, dans la norme, donc…). On entend d’abord Michael Jackson groover « Wanna Be Starting Somethin’ », histoire de contextualiser un peu les choses: le roi et la reine de la pop, ce sont eux. Lui n’est plus, elle tient toujours debout. Même en cage, même battue et blessée, vilipendée, Madonna est la dernière des superstars de la pop. C’est l’objet du petit film d’introduction qui met parallèlement en scène la Madonne et Mike Tyson sur le titre « Iconic ». Que ceux et surtout celles qui daigneraient l’affronter prennent ça en compte: « Bitch, I’m Madonna! »


Mais le fait est que… On a un peu mal pour elle, la Madonne. A descendre du plafond dans sa cage en plastique au milieu de sbires d’une armée récupérée à la dernière gay pride… La reine s’avance, se fait porter, la tête haute, éructe des « I’m a bad bitch » sur de la grosse cylindrée electro bien putassière et, intérieurement, on craint le moment où toute cette mise en scène soigneusement millimétrée et dont on n’ose imaginer le budget va s’écrouler…

Parce que malgré tous les artifices usités pour le faire oublier, Madonna a 57 ans. Le pas est plus lent, le déhanché moins aisé, le souffle plus court. D’ailleurs, au quatrième titre, le vernis s’effrite quand la chanteuse admet bien malgré elle que tout cela est en play-back. Bon, c’est pas non plus comme si on ne l’avait pas déjà remarqué, hein, mais voilà, la première demi-heure est, disons, difficile. Le summum étant peut-être ce faux solo de guitare à genoux devant les fans alors que c’est pépère qui s’en charge derrière sur la scène… Soit.

Anvers, 28/11/15, Concert de Madonna. Photo: Sylvain Piraux pour LESOIR

Un mot sur cette scène en forme de croix phallique terminée en coeur qui a l’avantage de s’étendre jusqu’à la moitié de la salle. Si bien que Madonna et ses danseurs utilisent l’espace au mieux, dans cette énorme enceinte de 18.000 places. La reine est sans cesse accompagnée d’une dizaine de danseurs aux accoutrements kitsch, voire… dépassés? Car bon, qui s’offusque aujourd’hui devant des nonnes en soutard? Scénographies et chorégraphies paraissent en réalité terriblement datées. Et tous les artifices (les scènes mouvantes, les saynètes à chaque titre, le décor de station service ou autre…) ont l’air tellement superficiels qu’on n’en fait pas grand cas. Pourtant, Dieu sait si ça a dû demander du travail et de l’argent! En bref, à titre de comparaison, avec dix (quinze? vingt?) fois moins de bling bling m’as-tu-donc-regardée?, Beyoncé en mettait dix fois plus dans la vue il y a un an au Stade de France…

En fait, c’est quand Madonna laisse de côté tout ce cirque pour interagir avec le public et se concentrer sur la musique (ah, oui! La musique!…) que le concert devient, enfin, réellement vivant! On y a droit une ou deux fois toutes les demi-heures, d’abord avec « True Blue » joué en acoustique et réellement chanté (il semblerait, comme les autres passages acoustiques…). Puis avec « La Isla Bonita », « Who’s That Girl » et « Don’t Tell Me ». Dans ces moments où la musique reprend ses droits, la Madonne nous étonne – et tout le monde entonne!

C’est d’ailleurs avant « Don’t Tell Me » que Madonna s’enquiert un peu de la situation en Europe et dans notre plat pays: « Tout le monde me disait: ‘Il ne faut pas aller en Belgique, c’est trop dangereux!’, mais est-ce que je les ai écoutés? Non, parce que je fais ce que j’ai envie de faire, alors ne me dites pas d’arrêter! ». En fait, comme d’habitude, elle parle d’elle…

Un peu plus tard, c’est l’heure de « La Vie en Rose », vrai moment de grâce, mais qui, contrairement à ce qu’on a pu penser, n’a pas été ajouté dans la setlist après les attentats de Paris – Madonna reprend le titre d’Edith Piaf depuis le début de la tournée. Enfin, au rappel, elle se pare du drapeau belge (à chaque pays visité, son drapeau hissé…) pour « Holiday », cette pépite pop des débuts qui a samedi gardé son âme, au contraire de « Like A Virgin » au milieu du set, boursouflée aux basses infectes et se vautrant dans la vulgarité.

C’est peut-être le problème de Madonna en 2015, tiens. Provocatrice, elle avait jusqu’ici (à quelques exceptions près…) toujours su éviter la vulgarité. Or, depuis quelques années, sentant qu’elle perd du terrain face à la jeune génération, elle a tendance à vouloir en faire des tonnes pour se faire remarquer. Comme une fille blessée de ne plus se sentir désirée. Alors elle descend dans l’arène et va au combat, elle hurle et répète de manière autoritaire à qui veut l’entendre que la reine, c’est elle! Mais ça, on le sait tous, Madonne! Pourquoi ressentir le besoin de crier haut et fort qu’on est Madonna quand on est précisément Madonna? Avec une telle carrière, Votre Majesté ne devrait-elle pas s’élever et se placer au-dessus de la concurrence? Et par là même, pardonnez-moi ma reine, mais, accepter de vieillir?… Car bon, Madonna n’a plus rien à prouver. Si?…

DIDIER ZACHARIE
Photos SYLVAIN PIRAUX

Anvers, 28/11/15, Concert de Madonna. Photo: Sylvain Piraux pour LESOIR

SETLIST
Iconic/ Bitch, I’m Madonna/ Burning Up/ Holy Water (avec un extrait de Vogue)/ Devil Pray VIDEO Messiah/ Body Shop/ True Blue (acoustique)/ Deeper and Deeper/ HeartBreak City/ Like A Virgin (avec samples de Justify My Love et Heartbeat) VIDEO S.E.X./ Living For Love/ La Isla Bonita/ Dress You Up (avec extraits de Into the Groove et Lucky Star)/ Who’s That Girl (acoustique)/ Don’t Tell Me/ Rebel Heart VIDEO Illuminati/ Music/ Candy Shop/ Material Girl/ La vie en rose (acoustique)/ Unapologetic Bitch RAPPEL Holiday

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

33 commentaires

  1. Nathan

    29 novembre 2015 à 14 h 24 min

    mais qu’est-ce que c’est que ce tourchon ?
    si vous êtes si agri, allez vous pendre

  2. aries

    29 novembre 2015 à 14 h 39 min

    effectivement, on n’a pas dû voir le même concert que Monsieur Zacharie : elle a une énergie folle pour ses 57 ans et elle la communique au public. Elle n’a jamais été vulgaire sur scène mais incroyablement sensuelle et sexy pour son âge. Son âge dont elle se moque durant “Music”…mais le journaliste n’a peut être pas tout compris. Que d’émotion sur un simple escalier inspiré “d’un tamway nommé désir” avec le titre Heartbreakcity. Elle a été souriante, moqueuese, taquine, jamais vulgaire. Et justement, elle, elle accepte de vieillir mais les journalistes sont-ils prêts à le comprendre ?

  3. Lievrouw

    29 novembre 2015 à 16 h 45 min

    Mais c’est qui ce clown qui a écrit l’article espèce de gros bouffon je parie que tu était même pas au concert , ringard .

  4. Defraire Fabian

    29 novembre 2015 à 16 h 49 min

    Apparemment vous avez déjà votre idée préfabriquée ,votre article est à gerber sur mon conert le plus fantastique depuis des siecles!!! Votre pur plaisir est de la casser et VRAIMENT où est votre objectivité! Ca fait des années que le journal “le soir” fait des articles blessants et subjectifs la concernant car on aime dans votre boite noircir l’image de la Madone!!!Pour ça vous avecz, cher journaliste l’energie de la mauvaise foi …Dites plutôt clairement qu’elle vous emmerde et c’est plus honnete hein! On n’a pas vu le même spectacle je pense !!! Aujourd’hui je me réveille avec des étoiles plein les yeux,le coeur qui pétille ,et les larmes qui coulent tellement ce concert était juste le plus parfait de toute la carrière de ma reine! Belle,touchante,intime,magique,lumineuse,proche du public,taquine,juste fantastique,et sublimissime! Ce moment tellement intense que j’en ai oublié les horreurs de ces derniers temps,l’attente interminable,le froid glacial puis la pluie et le mal de dos! Vraiment Madonna ,le meilleur remède contre les choses désagréables de cette vie! Je sais c’est con,mais suis comme un gosse qui maintenant attend le concert de samedi prochain avec impatience et …putain fait que ces larmes arrêtent de couler merde! C’était trop bon! Merci aux amis avec qui j’ai pu partager cette parenthèse suspendue dans le temps! ❤❤❤c’est toujours mille fois trop court!!! Et franchement votre critique à la con on s’en tape car c’est la meilleure et sans play-back!Encore une chose: JE DETESTE LA MECHANCETE GRATUITE!

    • Meeus

      1 décembre 2015 à 11 h 21 min

      Tu as bien parle, je suis d’accord avec toi ; ma reine et le meilleur concert de toute sa carière , proche de ses fans bref une tuerie

  5. Vandermeulen

    29 novembre 2015 à 17 h 02 min

    Tout à fait d accord avec ce journaliste aigri,visiblement pendant que nous regardions que dire ce superbe concert il devait être ailleurs . Pari réussi sur toute la ligne . Par ces temps difficile à 57 ans puisque et oui elle en a 57 elle remplit toutes les scènes du monde ,une vraie relation avec un public , aucun temps mort , son nouvel album très réussi . Elle a tjs et reste avant-gardiste. Votre article manqué cruellement d objectivité.

  6. Gmrloop

    29 novembre 2015 à 19 h 41 min

    N’étant pas fan de Madonna, je suis allé à ce concert “pour voir” une fois madame sur scene. Primo, nous étions tres bien placés (tout devant), secundo je dois avouer que nous avons été bluffés par le concert & concert spectacle. Les effets de scènes, danseurs et autres artifices étaient réglés comme une horloge suisse, Madonna bien qu’assistée vocalement sur les morceaux à tendance electro ( c’était très évident d’où nous étions placés), a assuré et de quelle manière! Vraiment, nous avons été séduits, bravo et bravo pour cette folle soirée. Beyoncé et autres consorts, ne font que s’inspirer. D’ailleurs, une certaine Britney ne se cache pas non plus de ses concerts playback, et puis qui peut danser et courrir comme une dingue tout en chantant?

  7. Titi

    29 novembre 2015 à 20 h 32 min

    Non mais sérieusement, c’est quoi cet article ????!!!

    Le journaliste n’a strictement rien compris envers Madonna ! il ose poster de telles anneries ?

    Aucune objectivité, tout est justement très subjectif dans cet avis, Vraiment pathétique du début à la fin, pour au final ne “rien aimé”.
    On sent la haine à la limite….

  8. Daniel

    29 novembre 2015 à 21 h 51 min

    “Le pas est plus lent, le déhanché moins aisé, le souffle plus court.” Pardon?!! Est-ce que ce monsieur a réellement assisté au concert?
    Cette femme de 57 ans est une force de la nature. Peur de vieillir? On ne l’a pas remarqué! It’s Madonna.

  9. thibault renard

    30 novembre 2015 à 9 h 47 min

    J’étais au concert. Je voulais voir Madonna dans ma vie, même si je ne suis pas fan.
    Je trouve cet article correct.
    Elle était vulgaire (elle mime une fellation, chanteuse seins nus sur scène,…)
    Elle ne sait parler que d’elle.
    Elle fait du play-back
    Aucune interaction avec son public avant longtemps. Je pense qu’elle est là pour l’argent et c’est tout.
    J’ai déjà été voir des concerts de Lady Gaga et Katy perry. Là c’est grandiose, et sans vulgarité…

  10. Vioret

    30 novembre 2015 à 9 h 51 min

    Je ne suis pas un fan de Madonna et je suis allé voir ce concert plutôt par curiosité. J’y ai trouvé une femme toujours extrêmement belle “malgré son âge” (quel manque d’élégance de faire une référence à l’âge dans un article sur un artiste! Qu’allez-vous écrire quand vous irez écouter Leonard Cohen ? “Le vieux croulant tente de se maintenir”?). J’y ai vu un show très bien huilé même si ce n’est pas ma tasse de thé. Certes très “Las Vegas” et donc ne cédant pas la place à l’improvisation. Mais quelle bonne femme ! Quel charisme ! Quelle énergie ! Et je suis d’accord avec vous : les moments où elle était seule en scène étaient de purs bonheurs. Tenir une salle de près de 20000 personnes, chapeau Madame ! Ah oui, une petite info : depuis quand même pas mal de temps, on n’est plus vieux à 50 ans.

  11. Romain

    30 novembre 2015 à 10 h 07 min

    au passage Louise est son deuxième prénom.
    Bouzeux

  12. seb

    30 novembre 2015 à 10 h 13 min

    A CHIER TOUT COMME CELUI QUI A ECRIT CETTE MERDE

  13. Piccinato

    30 novembre 2015 à 10 h 51 min

    Ca me fait plaisir de voir les réactions par rapport à ce torchon !
    Ca fait froid dans le dos et quelle imposture intellectuelle ! d’objectif il n’y a rien dans cet article

    Pour avoir eu le malheur de voir Beyonce en concert … parlons d’un frigo qui fait du playback à gogo

    Nous aussi nous étions à Anvers samedi soir et le concert était simplement incroyable. Quel est le vieux con misogyne et réac qui a écrit cette saloperie ? Ca fait peur oui de voir une artiste qui a réussi à traverser les générations … ça te fait peur à toi petit gratte papier ?

    Et ta review des Stones … j’aimerai bien la lire … ?

  14. Wisniewski

    30 novembre 2015 à 11 h 21 min

    Un bel article putassier écrit par ce Didier Zacharie. Le mec il a dû être trop heureux de pondre cette merde, il a fait son buzz il est content lol. Non seulement son avis n’est pas objectif, mais c’est une véritable insulte à Madonna et sa carrière. Ce n’est même pas le talent artistique qui est critiqué mais la personne même de Madonna. J’ai rarement vu un article aussi affligeant de bassesse. J’étais moi aussi à Anvers et je ne peux que conseiller cette tournée, l’une des meilleures de la Queen of Pop

  15. THELMA

    30 novembre 2015 à 22 h 19 min

    juste une question? vous êtes réellement journaliste ? Vous ne savez pas pourquoi une chanson de Michael Jackson retentit à chacun de ses concerts? Vous n’avez vraiment aucune notion de ce qui distingue Madonna de ses pâles copies? Madonna a plaidé la cause des femmes par la provocation… Vos pâles copies n’ont rien compris.. elles ne plaident pas une cause.. elles aguichent.. elles gigotent… elles ternissent plutôt l’image de la femme…Alors je préfère de loin le pedigree d’une femme comme Madonna que vos articles qui n’ont jusqu’à présent, vu leur qualité, remporté, sans aucun doute, aucun prix journalistique… Je vous souhaite de vieillir aussi bien qu’elle… mais c’est mal parti…

  16. Mitchbru

    1 décembre 2015 à 13 h 28 min

    Je vois que tout le monde est d’accord sur le peut de talents du journaliste,c’est pas le cas de madonna qui en déborde

  17. Dylou

    1 décembre 2015 à 18 h 56 min

    Excellent résumé. C’est exactement l’écho que j’ai eu de 2 personnes ayant été présentes. Vulgaire, égocentrique … play back à 164 euros la place, la honte ! Elle n’a plus rien a prouver, pourquoi s’obstiner ? Elle ferait peut-être bien de faire des show à sa portée … mais $$$$

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>