Jeanne la guerrière

jeanne added

Jeanne Added était de passage au Botanique ce vendredi. Avant un retour en mai.

Révélation des Transmusicales de Rennes il y a tout juste un an, Jeanne Added est l’une des figures phares de l’année 2015. Be Sensational, son premier album sorti en juin, est adulé tant par la critique que par le public. Elle ne cesse d’ailleurs de remplir les salles, comme le prouve encore son concert sold out au Botanique ce vendredi.

Derrière son air de rock star, Jeanne Added est en fait d’un caractère plutôt discret. Sa réponse au succès : le travail avant tout. Un peu à l’image de ce qu’a été son parcours. Formée au violoncelle et au chant lyrique, la Rémoise est passée par les prestigieux Conservatoire national supérieur de Paris, option jazz, puis par la Royal Academy of Music de Londres. Une formation technique de haut vol, même si elle dit aujourd’hui avoir l’impression d’avoir « tout oublié ».

C’est en effet loin des standards qu’elle s’épanouit. Après un début de carrière dans le jazz, ne se sentant pas à sa place, elle décide de tout envoyer valser pour trouver « sa » musique. « Je ne pouvais juste plus continuer. Quand je sortais de scène, j’avais simplement l’impression d’avoir été mauvaise. » Ce qui en ressort, c’est une musique à la fois acoustique, électronique, rock et post-punk. « Je ne cherche pas à comprendre pourquoi ça sonne électro, c’est simplement ce qui m’est venu. Le chemin pour ce premier album a été long. Arriver au bout est déjà une victoire en soi. »

Une victoire éclatante : Be Sensationnal, produit par Dan Levy (moitié de The Dø), est une perle percutante et éclairante dans le paysage musical actuel. À la fois mélodique et profond. Tendre et brut. Comme ce que la jeune femme dégage sur scène. Dès les premiers instants, Jeanne et ses musiciens installent une atmosphère toute particulière dans l’intimité de la Rotonde, faite d’harmonies et de jeux de lumières. Peu à peu, la puissance monte, comme une force tranquille qui, lorsqu’elle se réveille, éclaire tout sur son passage. Jeanne a une vraie puissance et une vraie conviction dans la voix. Le ton est juste et précis.

Le set navigue de nappes électro à des explosions rock remplies d’une puissance folle, comme sur le magique “Back to summer” ou “Lydia”, morceau écrit en hommage à la prêtresse punk Lydia Lunch. Jeanne impressionne par son énergie et par la manière dont elle arrive à emmener ses morceaux dans une autre dimension. On n’a qu’une hâte, c’est d’entendre la suite.

GAËLLE MOURY

Jeanne Added sera de retour chez nous le 22 mai pour Les Nuits Botanique.

En bonus, un aperçu de Jeanne Added en 5 questions :

Une chose qui vous inspire ?
Marcher. Les yeux ouverts, les sens ouverts.

Un artiste que vous aimez particulièrement ?
Juste un ? (rires) Ce soir on est au Botanique et Peaches joue dans la salle juste à côté. Je l’ai vue hier à Paris et c’est quelqu’un que j’aime vraiment beaucoup. À mon sens c’est une personne d’utilité publique. C’est une libératrice d’hommes et de femmes.

Le premier concert qui vous a touchée?
Abbey Lincoln, à Reims quand j’avais 17 ans.

Un souvenir qui vous a marquée pendant cette année folle ?
La sortie de l’album était complètement folle. Ma vie a changé.

Une chose que vous souhaitez pour les prochains mois ?
Continuer très simplement à faire de la musique et à être connectée à ça.

Gaëlle Moury

commenter par facebook

3 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>