2015 dans le retro: le top 10 de Gaëlle Moury

4597068_6_9292_pochette-de-l-album-de-kendrick-lamar-to-pimp_f32c3830a5f66f2ac7dcdb13327c292d

C’est l’heure des bilans. Avant de dévoiler votre album de l’année samedi, voici les top de nos rédacteurs.


10. Oneohtrix Point Never, Garden of Delete

OPN
9. Floating Point, Elaenia
Floating points
8. Nicolas Jaar
nymphs
Ok, on ne peut pas vraiment dire que Nicolas Jaar a sorti un album cette année… Sauf que pour la première fois depuis 2011, il a sorti une collection d’EP en solo et que si on les réunit, ça fait (au moins) l’équivalent d’un bon album. Donc on se permet l’exception.

7. Björk, Vulnicura
Bjork-Vulnicura1
Björk renoue avec ce qu’on aime chez elle: du beau, de l’étrange et de l’expérimentation. Un disque à la fois intime et proche.

6. Rone, Créatures
rone
Simple, beau et ingénieux.

5. Abd al Malik, Scarifications
500x500
Surprenant et déroutant au premier abord. Percutant ensuite. À la fois sombre et plein d’espoir. Bref, un virage réussi pour Abd Al Malik.

4. Nadine Shah, Fast Food
nadine_shah_fast_food
« Des histoires d’amour Kleenex, instantanément gratifiantes, mais émotionnellement malsaines »: voilà ce Nadine Shah dit de Fast Food, son 2e album. Née d’un père pakistanais et d’une mère d’origine norvégienne, Nadine Shah, ancienne chanteuse de jazz, a grandi dans un village balnéaire du nord de l’Angleterre, baignée surtout dans la culture pakistanaise. Fast Food est un album à la fois froid et intense, beau et triste. Une sorte de poésie noire magnétique avec des accents rocks.

3. Ibeyi, Ibeyi
ibeyi-two
D’un côté Naomi, percussionniste au caractère fort. De l’autre Lisa, meneuse naturelle et chanteuse.  Ensemble, elles forment Ibeyi soit «jumelles» en yoruba. À 20 ans à peine, elles sont une des révélations de l’année 2015. Leur premier album, sorti sur XL Recordings, est un subtil mélange d’inspirations ethniques, de légèreté et d’harmonies qui témoigne d’une maturité musicale assez incroyable. Un son neuf et épuré qui fait du bien dans une époque où les superproductions prennent souvent le devant.

2. Jamie xx, In Colour
jamie
On le connaît surtout pour sa participation à The xx. Mais en 2015, Jamie xx a prouvé que son talent s’étendait bien au-delà. In Colour, son premier album solo sorti en juin, est une petite perle de créativité. Jamie Smith a en plus l’intelligence de savoir s’entourer pour livrer un album tout en contrastes, regroupant à la fois des morceaux qui pourraient dignement figurer parmi les tubes de l’été («Good time», avec Young Thug et Popcaan) et des pièces plus electro, explorant avec aisance divers registres («Sleep Sound»).

1. Kendrick Lamar, To pimp a butterfly
4597068_6_9292_pochette-de-l-album-de-kendrick-lamar-to-pimp_f32c3830a5f66f2ac7dcdb13327c292d
Tout simplement l’album qui arrive au bon moment et qui s’inscrit dans l’époque, dans ses troubles, dans ses réalités avec intelligence. L’hymne de 2015.

Gaëlle Moury

commenter par facebook

2 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>