Le journal de Sharko: encore une louche de Prince

prince

Chaque vendredi, retrouvez un billet du journal de David Bartholomé, chanteur du groupe Sharko dont le nouvel album “You Don’t Have To Worry” vient de paraitre.

Attention Papy du rock ici.
Que dire de Prince qui n’a été dit ailleurs, dans mon canapé, avec le recul et en zizi?

En 1984, alors que notre Baron androgyne terminait la bande-son du film “Purple Rain” (avant d’être mémorable, “Purple Rain”; l’album, était d’abord une bande-son pour “Purple Rain”; le film), un morceau (“When Doves Cry”) semblait sortir du lot mais notre Vicomte botté n’était pas au sommet de la conviction intime. Notre Marquis de Minneapolis, à la moue boudeuse, aurait eu alors l’idée de supprimer la basse, ce qui donnera à la chanson un aspect cru et rêche irrésistible.
(Je donnais autrefois des cours de basse et j’incitais, malicieux, les élèves à étudier la ligne de basse de “When Doves Cry”. Son absence, comprise ou non par certains, était une leçon en soi.)

Auparavant, sur le titre “1999“, les trois voix harmonisées dans le couplet évoluaient à la base ensemble, en choeur, à la Crosby, Stills & Nash. Notre Duc mauve aurait eu l’idée d’en faire trois leads avec les trois harmonies différentes qui se succèdent. Retournez-y l’écouter sous cet angle, c’est fort amusant.

J’ai également pu lire que “Sign O’ the Times”, dans sa première mouture, aurait été beaucoup plus chargée, son Altesse pourpre l’ayant développée avec des guitares funk, des percussions à l’foufelle et des cuivres. Notre Seigneur du Minnesota aurait tout supprimé à la dernière minute pour ne garder que la colonne vertébrale audacieuse et réjouissante. (Une version funk proche de ce qui existait probablement peut être écoutée si vous tapez dans youtube “Rock ‘N’ Roll Hall of Fame Medley“.)

Et “Kiss” bien sûr: notre Valet en Corvette sommant son ingénieur du son-maison (David Z, frère du batteur-maison Bobby Z) d’arranger une chanson écrite à la va-vite (un blues) pour un groupe de son écurie (Mazarati). David Z étant pour le coup très inspiré (ô combien), il s’amusa avec des filtres, du delay et une guitare véhiculée dans un gate guidée par le delay filtré (si vous n’avez pas tout suivi c’est pas grave). Notre Général du funk, à l’écoute de ces idées, s’enthousiasma aussitôt: “Je la prends Coco, n’y touche plus, je rajoute un falsetto, des voix, une guitare wah-wah et je la sors lundi prochain, Fifi. Merci. Bisou-bisou.”

feuded.wix.com/sharko

Sharko sera en concert le 17 juin au Fiesta Rock de Flémalle, le 18 juin à la Fête de la Musique de Bruxelles, le 09 juillet aux Baudet Festival, le 15 juillet à Dour, le 19 juillet à Spa et le 6 août à Ronquières.


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>