Bruce, l’amuseur public de Werchter

20160708TW-1

Trois ans après sa dernière prestation au même endroit, au même festival, Bruce Springsteen a remis le couvert de la même façon. Pour le plus grand plaisir de tous.

Après McCartney à Rock Werchter, place à Springsteen au TW Classic. Dans des conditions météorologiques bien différentes cette fois. Le sable a remplacé la gadoue et la pluie a enfin cédé la place à un temps idéal. Encore a-t-il fallu se montrer patient et mériter le Boss. L’ouverture des hostilités s’est faite à 13 heures, avec CC Smugglers et les Van Jets. Simply Red a livré sa soul 80’s telle quelle. Lionel Richie botoxé nous a presque donné envie de rentrer prématurément à la maison. Mais il y avait encore Lana Del Rey, même qu’on se demande ce que la gamine hollywoodienne est venue faire dans cette galère. Un ami, sur sa page FB, en fin de soirée, a même posté : « Lana Del Rey, le concert le plus chiant de tous les temps ». On est forcé de lui donner un peu raison. La belle a l’air de s’emmerder à mourir en chantant, et le public du coup est tout aussi amorphe. Le plein air ne va pas à notre chanteuse dont la sensualité se perd dans les sables de l’ennui.

20160708TW-3
Le problème de TW Classic, c’est qu’il faut attendre des plombes avant le set suivant (histoire de bien vendre bières et crasses en tout genre) : une heure entre Lana et Bruce ! L’arrivée du E Street Band, quelques minutes avant l’heure prévue sonne comme une délivrance. Enfin ! Et on sait que c’est parti pour deux heures et demie de plaisir. Ouvrant par « Prove It All Night », le Boss remonte le temps en s’amusant. En festival, c’est devenu la règle : il va à la rencontre de son public qui a pris l’habitude de brandir des pancartes en tout genre : pour lui demander un morceau en particulier (il prend du coup le bout de carton, le ramène sur scène, le montre à ses musiciens et ils jouent le morceau choisi) et de lui demander de danser ou chanter avec lui. Ce jeu anime une grande partie du concert. On s’amuse beaucoup mais sans oublier l’émotion livrée par les passages en solo comme sur « Mansion On the Hill » (tiré de Nebraska) qu’il reprend pour la première fois durant cette tournée ou surtout, suggéré par un fan qu’on remercie ici, le récent « American Skin (41 shots) » qui procure le plus beau moment du concert. « Hungry Heart », « The River », « Born in the USA », « Born To Run »… sont bien sûr de la partie. Il est bon rappeler à quel point le E Street Band est un foutu bon groupe de rock : Nils Lofgren et Steve Van Zandt sont des bretteurs étincelants.

Pour « Dancing in the Dark », ce n’est plus une fille mais sept personnes – homme comme femmes ou enfants – que Bruce va chercher, en fonction de la pancarte la plus originale. Ça va du « I’m Old & Ugly » (je suis vieille et laide) à « Maman m’offre une guitare si on monte sur scène » ou encore « Si vous dédicacez ce disque – le LP Born To Run est scotché avec un feutre pour le signer – vous pouvez danser avec ma femme » (ce que fera Bruce hilare). Avant de terminer vers minuit 30 par « Shout », « Bobby Jean » et « If I Should Fall Behind » qu’il reprenait aussi pour la première fois dans ce tour. Bref, voilà un artiste qui n’oublie pas de prendre du plaisir et d’en donner !

THIERRY COLJON
Photo : Mathieu Golinvaux

SETLISTE

Prove It All Night - Darkness on the Edge of Town - No Surrender - The Ties That Bind - Sherry Darling - Spirit in the Night - Thunder Road - Hungry – Heart - Cover Me - You Can Look (But You Better Not Touch) - Death to My Hometown - Mansion on the Hill - The River - American Skin (41 Shots) - The Promised Land - Darlington County - Waitin’ on a Sunny Day - Because the Night - The Rising - Badlands - Born in the U.S.A. - Born To Run - Dancing in the Dark - Tenth Avenue Freeze-Out - Shout - Bobby Jean - If I Should Fall Behind.


commenter par facebook

9 commentaires

  1. VanhoveMarie

    10 juillet 2016 à 18 h 27 min

    Plus de trente ans qu’il enthousiasme nos vies. Merci pour cette énergie, cette communion, ce partage, cette foutue bonne musique. J’espère pouvoir encore Dancing on the dark très souvent.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>