Dour jour 3 : La Jungle, c’est l’enfer !

Frontstage - La Jungle 1

Oubliez tout ce qu’on vous a déjà écrit de bien à propos de La Jungle ! Ce vendredi, le duo carolo-montois nous donnerait juste envie de tout redire mais en mieux ! En cette journée de Belgium Booms (Sabam, Wallonie Bruxelles Musique et autre Flanders Arts Institute, tous unis pour la bonne cause de la promo des groupes du pays), la batterie et la guitare sont les accessoires d’un trip sauvage assez hallucinant. Ou quand le math rock et les racines kraut laisse l’auditeur complètement lessivé, le souffle éteint. « Technically you are dead », signale le nouveau single (l’album sort à l’automne, merci Rockerill Records / Black Basset Records) : jamais titre n’aura été aussi pertinemment choisi.

Frontstage - La Jungle 2

A La Petite Maison, Victoria et Jean (et David Baboulis de Soldout aux petites machines) replongent dans leur album récent, tout comme Sharko sur la grande scène. A Dour, jouer tôt signifie parfois se produire devant peu de monde. Ben oui, 14h ou 15h, en heures de Dour, c’est une peu l’aube, quoi ! Et quand en plus, ce sont dans des espaces trop grands, c’est tout de suite moins aisé. Au Labo, les deux copines de Blondy Brownie rejouent leurs comptines épaulées un défilé d’invités. Et surtout : par Boris Gronemberger. Sous la moustache : un f… bon batteur !

Frontstage - Victoria

Frontstage - Blondy

Et c’est encore au Labo qu’on retrouve Le Colisée, ses chansons en français, comme du Salvador déjanté… que David Nzeyimana finit d’ailleurs par aller chanter dans le public, couché par terre. On sourit, forcément. Les adeptes de la rigueur ont passé leur chemin, mais cette « performance » un peu fofolle ne s’adresse de toute manière pas à eux.

Sinon, La Jungle, c’était fort ! Très fort ! Retenez ce nom, si ce n’est pas déjà fait !

Didier Stiers
(Photos : Mathieu Golinvaux)

 

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

6 commentaires

  1. whitejinx

    26 juillet 2016 à 18 h 47 min

    La Jungle… le pire groupe de Mons, voire du Hainaut qui arrive à se faire booker un peu partout.Du rien du tout, de la fumée. Les ai vus deux fois de trop et surtout pas au festival de Dour

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>