Il y a vingt-cinq ans sortaient deux bons disques…

nirvana-nevermind-cover1

Entre Nevermind et Screamadelica, mon coeur balance…

Putain, vingt-cinq ans. Ca ne nous rajeunit pas. Le 24 septembre 1991, le même jour, sortaient deux chefs-d’oeuvre intemporels – et c’est pas tous les jours!: à ma gauche Nevermind, brûlot générationnel made in Nirvana; à ma droite, le disque le plus drogué de tous les temps (c’est pas nous qu’on le dit, c’est le NME) et, surtout, premier grand et magistral crossover entre le rock et la dance, ouvrage de Primal Scream. L’occasion de revenir sur l’un et sur l’autre.

> Nirvana, “Nevermind” story + Nirvana, le rock, tout ça…

> Primal Scream, “Screamadelica” story

8AupPp2chUoIxKO1CayomgguS8e

DZ

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

16 commentaires

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>