RIP Grant Hart

Frontstage - Hart 1

Le magazine Variety annonce ce matin le décès du batteur de Hüsker Dü.

Grant Hart, le batteur mais aussi l’une des deux voix (et quelle voix !) de l’influent trio de Minneapolis, souffrait d’un cancer. Pour l’heure, aucun communiqué officiel n’a encore été diffusé. Une photo de Hart a néanmoins été publiée sur la page Facebook de Hüsker Dü, sans autre commentaire.

Frontstage - Husker

Hüsker Dü ? Des pionniers, des défricheurs en matière de noise, de punk et de hardcore. Qui, avec leurs néanmoins imparables mélodies, feront les beaux jours du label SST de Greg Ginn (Black Flag). Mais surtout : auront une influence certaine sur une bonne part de la génération suivante des groupes à guitares. De Nirvana aux Pixies, de Green Day aux Foo Fighters, ils sont nombreux à devoir quelque chose à ce trio dans lequel officiaient également Greg Norton (basse) et de Bob Mould (guitare et voix, qui fera ensuite Sugar et joue aujourd’hui sous son propre nom). Et on s’en voudrait d’oublier nos camarades de Therapy? lesquels leur empruntèrent « Diane », écrit en 83 par Grant Hart. Oui, il avait aussi une plume !

Entre 82 et 87, Hüsker Dü sortira sept albums et ep’s, parmi lesquels l’incontournable Zen arcade, ses textes profonds et ses extraordinaires passages psychés et folk. Le groupe se sépare en 88, et pas dans les meilleurs termes : Hart et Mould ne s’entendaient plus, drogue et alcool, suicide de leur manager, on vous passe les détails.

Il y a quelques semaines, on se réjouissait d’apprendre l’arrivée – en novembre – de Savage Young Dü, une copieuse compilation (en 3 cd ou 4 vinyles, à vous de voir), remontant aux débuts du trio, en 69 titres (dont 47 inédits) et 144 pages à lire, évidemment.

Pour l’anecdote, Grant Hart, qui a joué en solo et avec Nova Mob par la suite, était l’un des guests sur l’album Lotuk, des Belges d’Arsenal.

D.S.

 

 

Didier Stiers

commenter par facebook

1 commentaire

  1. Sombrero

    17 septembre 2017 à 14 h 35 min

    Bel hommage. merci.

    Grant Hart nous dévoile largement sa vie, son art graphique et musical, sa personnalité et son vécu avec beaucoup humour et de sensibilité dans ce documentaire de 93 minutes sorti en 2014.

    http://www.imdb.com/title/tt2191618/reviews?start=10

    Il n’y a peu d’extraits musicaux ce qui est apparement une signature des documentaires de Gorman Bechard [Color Me Obsessed].

    Sachez que le contenu va largement au-delà de l’hagiographie musicale. Grant se dévoile avec beaucoup d’honnêté et de simplicité. Touchant…

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>